Décès d’Oumou Simbo Keita : Les malheurs pleuvent sur le bloc présidentiel

Députée élue en Commune V de Bamako et présidente du Mouvement des femmes de la section V, Oumou Simbo Kéita était membre influent du bureau politique national du RPM. Le décès subit de cette valeur sûre est un coup dur pour la section V du Tisserand.

L’Assemblée nationale du Mali est en deuil. L’honorable Oumou Kéita n’est plus. Son décès survenu le mardi 24 février 2015 des suites d’une longue maladie. Agée de 47 ans, la députée avait été élue sur la même liste que Moussa Timbiné, président des jeunes du Rassemblement pour le Mali, et Amadou Thiam, 2e vice-président de l’Assemblée nationale.

A l’hémicycle, Oumou Simbo Kéita était membre de la commission des finances. Son décès fait suite à celui d’un autre député, Dramane Koïta, qui présidait ladite commission, lui aussi brutalement arraché à l’affection des élus en juin 2014. Au sein du parti présidentiel, Oumou Simbo Kéita était la présidente du Mouvement des femmes de la section de la Commune V.

Influente, elle avait battu campagne pour le RPM et s’était appuyée pour les législatives sur une base électorale dynamique avec un leadership fort pour les femmes du parti en Commune V. A la suite de quoi, elle a été portée candidate sur la liste RPM-ADP/Maliba.

Son décès aura sans doute des conséquences sur la famille présidentielle, déjà lézardée par les affaires sales du bureau politique nationale.

Dors en paix députée !

Bréhima Sogoba

Source: L’Indicateur du Renouveau
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.