CRISE DE LA CENI : Amadou Bâ et Dr Beffon Cissé remis dans leurs fonctions responsabilités par la Cour suprême

La section administrative de la Cour suprême a enfin tranché entre les membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Elle a remis son président Amadou Bâ et son premier questeur, Dr Beffon Cissé, dans leurs fonctions le 04 décembre dernier, en ordonnant un sursis à l’exécution des décisions de l’Assemblée générale de la Céni qui les avait débarqués.

La destitution de Amadou Bâ et Dr Beffon Cissé, respectivement président et 1er questeur de la Ceni pour «indiscipline budgétaire», et remplacés par Me Issiaka Sanogo et Evaris Camara vient d’être annulée suite à leur saisine de la Cour Suprême « aux fins d’ordonner le sursis à l’exécution de la décision de l’Assemblée Plénière Extraordinaire du 22 octobre 2018 de la CENI et celle en date du 25 octobre portant respectivement retrait de responsabilités au Sieur Amadou Bâ, président de la CENI et son remplacement par Me Issiaka Sanogo, Avocat à la Cour et au Dr Beffon Cissé, premier questeur et son remplacement à ce poste par Evariste F. Camara».

Dans son arrêt du 04 décembre, la section administrative de la Cour suprême a tranché. Elle « ordonne le sursis à l’exécution de la décision de l’Assemblée Plénière Extraordinaire du 22 octobre et celle en date du 25 octobre portant respectivement retrait de responsabilités au Sieur Amadou Bâ, président de la CENI et son remplacement par Me Issiaka Sanogo, Avocat à la Cour et au Dr Beffon Cissé, premier questeur et son remplacement à ce poste par Evariste F. Camara ».

Cette décision exécutoire est une victoire pour le magistrat Amadou Ba et le Docteur Beffon Cissé qui pourront reprendre donc leur boulot au sein de la Commission nationale électorale indépendante, respectivement comme président et 1er questeur.

Boureima Guindo

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *