CRISE AU CENTRE DU PAYS : Dr. Boubou Cissé, un artisan de la paix

En lieu et place de son congé annuel, le Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, a décidé de sillonner plusieurs localités du Centre du pays pour apporter non seulement des vivres, mais aussi prêcher la paix. Ses démarches commencent à porter fruits avec l’obtention des signatures de cessation des hostilités entre les différents belligérants.

Normalement, le Premier ministre et son gouvernement devraient être en congé ce mois d’août. Mais conscient des multiples attentes de la population et plus particulièrement la situation du centre du pays, le chef du gouvernement a renoncé à ce privilège annuel pour faire bouger les lignes.

A cet effet, du 1er au 5 août 2019, le Premier ministre et sa délégation ont sillonné plusieurs localités dont Youwarou, Ténenkou, Ké-Macina et Djenné. Pour la circonstance, il est accompagné d’une délégation comprenant outre les ministres de la Santé et des Affaires sociales, Michel Hamala Sidibé ; de la Défense et des Anciens combattants, le général de division Ibrahima Dahirou Dembélé ; de l’Education nationale, Pr. Témoré Tioulenta, de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré ; Lassine Bouaré, ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation ; le secrétaire permanent du Cadre politique de la gestion de la crise au centre ; le chef d’état-major général des armées ; le président de la Commission DDR, les députés des circonscriptions citées ainsi que certaines personnalités de la région reconnues pour leurs efforts constants pour le retour de la paix.

Durant cette visite, le chef du gouvernement a distribué de vivres et fait plusieurs rencontres avec les populations autour des questions liées à la sécurité, à l’éducation, à la santé, à l’alimentation, et au développement économique et social en général.

En prenant personnellement les choses en main pour un retour définitif de la paix au centre du pays, Dr. Boubou Cissé est convaincu que la paix et la réconciliation doivent se bâtir au niveau local, en impliquant les populations. Pour ce faire, il organise des missions sur le terrain. Le but est de convaincre les mouvements armés d’accepter de déposer les armes.

Même s’il est trop tôt pour faire le bilan de ces rencontres, les prémices sont positives et rassurantes. Durant sa récente mission au centre, il est parvenu à obtenir la signature de plusieurs accords de cessation des hostilités entre les éleveurs et les agriculteurs. Sans ramener une paix officielle, ses rencontres avec la population auront néanmoins permis de dégeler les rapports entre les belligérants au centre du pays….Lire la suite sur Aumali

Y.Doumbia

Source: L’indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *