Création de l’INIFORP : Des moyens limités, au regard de l’ambition de l’Institut

C’est la révélation faite par le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Maouloud Ben Kattra a donné de la voix lors de l’adoption du projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2013-009/P-RM du 28 août 2013 portant création de l’Institut national d’ingénierie de formation professionnelle (INIFORP).

Devant les députés présents, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle a souligné l’importance de cet Institut, tout en déplorant l’insuffisance des moyens financiers pour assurer son bon fonctionnement. Ce qui pourrait influer négativement sur l’attente des objectifs assignés.
«Cet Institut contribuera à l’atteinte des objectifs de la loi d’orientation sur la formation professionnelle», a expliqué  Maouloud Ben Kattra. Mieux, le nouvel établissement vient combler un vide, en passe d’être occupé par les établissements étrangers (provenant principalement du Maghreb) qui offrent des services d’appui conseil aux entreprises nationales et internationales installées sur notre sol.
Pour son fonctionnement, la nouvelle structure héritera des ressources humaine, matérielle et financière des Unités de formation et d’appui aux entreprises (UFAE). Mais ces moyens, au regard de l’ambition de l’INIFORP, semblent limités. «Nous avons des problèmes financiers», a reconnu le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle.
Toutefois, il se félicite  de la qualité des premiers pas de la nouvelle structure. En effet, elle intervient déjà auprès des collectives (dans la région de Ségou). Fait notable : elle  a été pour beaucoup dans l’initiation du projet d’élaboration du schéma directeur des collectivités territoriales.
 Mahamane Maïga  

Source: lejecom

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *