Couverture sécuritaire du SAF : «Très raisonnablement, nous sommes prêts», dixit le Ministre Salif Traoré

Relatif à l’aspect sécuritaire, le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général Salif Traoré, et l’Ambassadeur de France, chargé de l’organisation du sommet de Bamako pour la paix et la sécurité, Frédéric Clavier, ont passé en revue les derniers réglages des préparatifs du sommet Afrique-France dont notre capitale s’apprête à abriter les assises de la 27e session. Ce fut avec les Chargés des questions sécuritaires du département de tutelle et d’autres Chefs de services compétents en la matière.

salif-traore-general-ministre-securite-interieure-protection-civile-discours

Général Salif Traoré, Ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile du Mali et S.E. Frédéric Clavier, Ambassadeur de la France, chargé de l’organisation du Sommet de Bamako pour la paix et la sécurité, donnent toute l’assurance que le défi sécuritaire sera relevé.

Dans un succinct exposé, comme à l’accoutumée dans le giron militaire, le Ministre de l’Intérieur et de la Protection civile a mis en exergue les dispositions déjà prises et l’ensemble des moyens alloués par les plus hautes autorités maliennes. Et M. Clavier de préciser que plus de 35 Chefs d’Etat ont confirmé leur participation.

Vu tout l’enjeu que suscite l’événement, notamment au plan social, qui se tient surtout dans un en convalescence d’une crise multidimensionnelle, il est impérieux de mobiliser les Hommes avec tous  les moyens matériels et logistiques qui s’imposent. Et aux dires du Général Traoré, tout est fin prêt pour accueillir les distingués hôtes du Mali. « Très, très raisonnablement, nous pouvons dire que nous sommes prêts», a rassuré le Ministre en charge de la sécurisation du sommet.

« Plus de 10.000 Hommes sont mobilisés pour la couverture sécuritaire dont 700 pour la sécurité des hautes personnalités», a-t-il rassuré davantage avant d’ajouter qu’un appui conséquent de l’armée et des forces françaises sera au rendez-vous. Ce qui est toujours bénéfique. Les simulations vont continuer et beaucoup d’autres exercices sont en cours.

Au moins six sessions de formations ont été effectuées pour renforcer les capacités des Hommes sur le terrain. Le plan d’ensemble de la sécurité pour le sommet est parfait ; car, tous les points sensibles seront totalement couverts. Ce sont, en l’occurrence, les grandes artères, les ponts et chaussées, l’aéroport, le parcours du fleuve ‘’Niger’’, les sites du sommet, le CICB, les maisons d’hôtes, etc.

L’Ambassadeur de France dira que la confirmation de leur présence au sommet par autant de Chefs d’Etat est déjà une satisfaction morale dans le contexte actuel du pays. Il a espéré avec satisfaction : « Nous voulons que ce sommet soit populaire. En plus de l’aspect de sommet des Chefs d’Etat, il faudrait qu’il soit aussi celui de la population», s’est-il félicité.

Beaucoup de sous-sommets jalonnant le principal se tiendront en marge et toutes les dispositions sont prises pour leur donner tout l’éclat qu’ils méritent. Les derniers soins seront donnés à temps opportuns et la coordination entre les forces de sécurité et le protocole est déjà une réalité qui va continuer pour plus de symbiose. Et, de ce fait, la journée du vendredi sera chômée pour permettre une fluidité des actions.

Sinaly M DAOU

 

Rendez-vous de Bamako :

35 Chefs d’Etat confirment leur participation au sommet Afrique-France

 

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile a rencontré,  le mercredi 5 janvier, dans la salle de conférences de son département, les Chefs de services militaires en charge de la sécurité. C’est  dans le cadre des derniers  réglages  d’ordre sécuritaire du Sommet.

 

Décidément, notre capitale, Bamako, abritera du 13 au 14 janvier prochains, le Sommet Afrique-France. En termes  des dispositifs sécuritaires, le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile s’est entretenu  avec les Chefs de services de sécurité. Ce fut  a eu lieu en présence du Président du CNOSAF, Abdoullah Coulibaly, l’Ambassadeur de France pour le Sommet ; le Chef d’état-major particulier du Président de la République et plusieurs personnalités diplomatiques et militaires.

Dans le cadre de ce Sommet, les dispositifs sécuritaires et les simulations sont en cours pour la réussite de cette rencontre de Bamako. Il s’agissait pour le Ministre de  tabler avec les Chefs de services sécuritaires autour des derniers réglages relatifs à la tenue de l’événement.

 

Les derniers réglages

Prévu pour les 13 et 14 du mois en cours, le Ministre voudrait prévenir les Chefs militaires que les dernières simulations doivent être faites comme si c’est le  jour J de l’événement avec les tenues prévues à cet effet. La sécurisation de la capitale concerne tous les points stratégiques et sensibles, a indiqué le Ministre qui a ajouté qu’il y aura la présence des forces spéciales (habillées en civil) dans tout Bamako et environnants.

L’Ambassadeur de France pour le Sommet informer à son tour que, déjà, 35 Chefs d’Etat ont confirmé leur participation et d’autres pourront  en faire au fur  à mesure ou bien avant le jour aussi. A ses dires, le sommet de Bamako est un sommet populaire et non seulement celui des Chefs d’Etat mais aussi des populations.

S’agissant de la sécurité, le Chef du Département de tutelle suggère que le plan d’ensemble de sécurité mis en place soit maintenu sauf urgence de dernière minute. A l’en croire, les dispositifs  sécuritaires seront renforcés aussi par des forces spéciales françaises  qui seront, pour la plupart, habillées en civil.

Pour ce 27e  Sommet franco-africain, dont le thème porte sur le Partenariat, la Paix et l’Emergence, deux forums sont prévus  dont  l’un sur l’Economie et l’autre sur la Jeunesse. Ces deux forums constituent la pierre angulaire de la Rencontre entre la France et l’Afrique dans notre capitale. La coordination entre les forces armées et le protocole de la République permettra de relever les défis sécuritaires.

Pour le Chef d’état-major du Président de la République, il faudra  que les dispositifs sécuritaires mis en place soit au complet et que chaque service compétent jouer pleinement son rôle.

«Déjà, la sécurité, au niveau de l’aéroport, l’itinéraire des hôtes, les hôtels d’hébergement et le site de Conférence (CICB) sont totalement au rendez-vous avec les effectifs nécessaires et les moyens sont dégagés», a ajouté le DG de la Police Moussa Ag Infahi.

En tout cas, le Sommet de Bamako semble mobiliser tout le monde. Car, sa réussite est une aubaine pour notre pays.

Amara BATHILY

Source: L’Observatoire

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct