Cour constitutionnelle : PRESTATION DE SERMENT DU NOUVEAU GREFFIER EN CHEF

maitre Abdoulaye MBodge greffier chef prestation serment
En toge noire assortie d’un rabat blanc, le nouveau greffier en chef de la Cour constitutionnelle, Me Abdoulaye M’Bodge, a prêté serment hier. C’était dans une des salles de réunion, la salle d’audience étant en réfection. La cérémonie était dirigée par Manassa Danioko, le président de ladite institution, en présence des autres membres de la Cour, des greffiers et des parents de l’entrant.
« Je jure de bien et loyalement remplir mes fonctions et de ne rien révéler ou utiliser de ce qui sera porté à ma connaissance à l’occasion et après la cessation de celles-ci », a juré Abdoulaye M’Bodge, la main droite levée, après la lecture de cette formule. Manassa Danioko peut alors renvoyer à l’exercice de ses fonctions celui qui fut greffier en chef de la justice de paix à compétence étendue de Macina.
« Le greffier est l’assistant du juge. Il a le pouvoir d’authentifier les actes. Ce qui fait de lui un officier public. Il est en même temps un officier ministériel parce que ses écrits font foi jusqu’à inscription de faux d’où l’obligation de prêter serment. Le greffier est aussi auxiliaire de la justice, témoin, mémoire et collaborateur direct du magistrat. Son absence peut annuler toute décision », avait rappelé le président de la Cour constitutionnelle.
Le nouveau greffier, d’apparence modeste, est un technicien confirmé. Avant sa nomination à la Cour constitutionnelle (14 juillet 2015), il était greffier en chef au tribunal de paix à compétence étendu de Macina, depuis le 11 juin 2008. Il a débuté sa carrière à la Cour suprême comme greffier, avant de passer au Tribunal pour enfant. Là, il bénéficie d’un congé de formation et poursuit ses études à la Faculté des sciences juridiques et politiques de Bamako. Il en sort avec une maîtrise. Celui qui se prévaut d’être le seul greffier à avoir effectué son stage pratique de greffier en dehors de Bamako (en 1998 au tribunal de première instance de Tombouctou) accède ainsi au grade de greffier en chef.
Abdoulaye M’Bodge est marié et père de deux enfants. Son prédécesseur, Me Coulibaly Dabou Traoré, lui a transmis le témoin hier, juste après sa prestation de serment. À son tour, il passera lundi, le service à son successeur à Macina.

C. M. TRAORÉ

source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.