Coup de lifting à l’INPS : Bréhima Noumoussa Diallo frappe fort dans la tanière…

Dans les couloirs de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS), le moindre bruit à la porte d’un bureau fait trembler ses occupants. Et pour cause, le patron des lieux, Bréhima Noumoussa Diallo a décidé de souffler un coup de lifting sur l’organisation de son administration en procédant à des changements, qui n’épargnent rien sur leur passage. Les cadres qui se considéraient jadis intouchables ou comme des amis intimes au DG ont été débarqués sans management. Cette nouvelle, qui fait jazzée plus d’un est tombée avant-hier comme une trainée de poudre. Depuis, la pluie de décisions qui n’arrête pas de s’abattre sur les occupants de l’ex-ECOBANK a soulevé un vent de panique au sein du géant du social. L’opération qui n’est qu’à son début fait déjà parlée d’elle au-delà des couloirs de l’Etablissement.

La vague qui a touché une brochette de cadres inamovibles se prenant pour le nombril de la terre a emporté la puissante directrice de la communication, Aïssata Sidibé, dite Bijou. Laquelle est appelée désormais à faire valoir ses compétences au niveau l’inspection du service : les gendarmes de la maison. Un poste pas très envié par les cadres. Qui le considère comme un garage. Car, à ce niveau, il n’y a guère de budget à manipuler, donc un sacerdoce à accomplir. Bijou quitte donc le poste de directrice de la communication avec beaucoup d’amertume après un long séjour de 13 ans à la tête dudit département.

Outre l’ex-patron de la com, on peut citer aussi le cas de Oumar Diarra, Hamidou Sissoko, Cyprien Traoré, Koné Mariam Koné, Django Dembélé, Coulibaly Tassiré Kéita, Oumar Djibril Diakité, Fofana Fatou Sy, pour ne citer que ceux-ci. Parmi eux, certains ont été promus à de nouveaux postes de responsabilité, par conte d’autres perdent des situations. Bréhima Noumoussa Diallo a donc frappé fort dans la tanière.

Bon vent donc aux nouveaux promus dans leurs nouvelles missions.

M. A. Diakité

Source: Tjikan

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *