Vol et recel de projet : les premières dames du Mali et de la Cote d’Ivoire trainées devant la barre

Les amoureux de la télé, notamment la 2stv, connaissent sans doute l’émission «débattons». Ce concours d’art oratoire met aux prises des jeunes étudiants qui discutent de questions ayant trait à l’actualité, à la culture et à l’économie. Ce concept, enregistré à la BSDA (actuel SODAV) en 2009, est exploité depuis 2010 par son promoteur. Par la suite, le dénommé Serge Silva a reçu la sollicitation du cabinet de la première dame du Mali pour exporter son idée dans son pays. Mal lui en a pris.
Le promoteur a, par la suite, été surpris de voir qu’Aminata Maiga Keita voulait continuer l’aventure sans lui. C’est la raison pour laquelle, il a décidé de porter plainte contre elle et une autre première dame, à savoir celle de la Côte d’Ivoire. Pour cause, sur sollicitation de cette dernière, la présente édition des débattons panafricains s’est déroulée dans son pays.

Le dossier de cette affaire rocambolesque est pendant en justice. En effet, l’auteur et le promoteur de l’émission « débattons », après avoir saisi les autorités compétentes, s’est attaché le service de maitre Antoine Mbengue. Ses conseils ont envoyé, renseigne-t-il, une sommation interpellative à l’ORTM pour que les images du concours ne soient pas diffusées. En outre, une plainte est déposée contre le cabinet de la première dame du Mali pour vol de projet et le cabinet de la première Dame de la Côte d’Ivoire pour recel.

actusen.com

Lundi 5 Mars 2018
Khadija Ba
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *