Scandale autour des hélicoptères de l’armée : Soumaïla Cissé saisit l’Assemblée Nationale pour enquête.

L’affaire des hélicoptères de combat «  cloués au sol » continue d’animer les débats politiques. Et c’est le chef de file de l’opposition malienne, M. Soumaila Cissé qui est entré en jeu lors d’un point de presse qu’il a animé ce mardi 3 Septembre 2019 à la Maison de la presse de Bamako. 

Le Président de l’URD a appelé la justice à d’auto-saisir du dossier. En effet, ce point de presse, organisé pour lever le voile autour de l’achat des hélicoptères de combats, a débuté par une projection vidéo démontrant tout le scandale autour de cette opaque et explosive affaire. 

Cette projection vidéo, démontrant l’insouciance et la corruption à ciel ouvert du pouvoir actuel, est revenue sur plusieurs déclarations du Président de la République, dans certains medias étrangers.

Dans JeuneAfrique, Ibrahim Boubacar Keita, évoquant la situation du pays « Nous sommes en guerre », déclara, sans aucune gêne dans le même journal, que les Hélicoptères de combats, destinés à nos forces armées pour anéantir l’ennemi, «sont cloués au sol », selon la projection vidéo.

Pourtant, pour le chef de file de l’opposition malienne, c’est des milliards qui ont été investis dans ces appareils pour éviter les récents  massacres de populations civiles au Nord et au centre du Mali : « Le Président IBK, a encore une fois donné raison à l’opposition. En reconnaissant, lors de sa dernière interview dans JeuneAfrique, datée du 30 juin 2019, que les deux hélicoptères Puma, achetés pour l’armée, sont cloués au sol depuis leur acquisition faute de maintenance » martèle Soumaila Cissé. 

Aussi, le Président de la commission de défense de l’assemblée nationale, non moins fils du Président de la République, a aussi confirmé cette hypothèse, souligne le Chef de file de l’opposition : « Le Président de la commission de défense, un très proche du Président, est allé se poser ouvertement, pour ne pas dire naïvement, la question de savoir si notre pays n’a pas été floué lors de l’achat de ces deux hélicoptères. »

A en croire le Président de l’URD, plus de 7 milliards de francs CFA, dépensés, selon les autorités, dans l’achat de ces hélicoptères de combat, se sont tout simplement volatilisés. Mais, Où ? Comment ? Par qui ? Et pourquoi ces hélicoptères Puma sont-ils cloués au sol ? SOUMI se pose pleine de questions.  

A cet effet, face à cet acte qu’il qualifie de haute trahison de la part du Président de la République, Soumalia Cissé dit avoir saisi l’Assemblée nationale du Mali, le 26 Aout dernier, pour une enquête : « Il appartient désormais, à l’assemblée nationale du Mali, après enquête, de renvoyer devant les juridictions compétentes, toutes personnes impliquées dans cette cascade inqualifiable. Cela, il s’agit du Président de la République, du Premier Ministre, des ministres et leurs éventuels complices civiles et militaires, en raison de crime de délit commis dans l’exercice de leur  fonction à savoir : la haute trahison, le détournement, l’utilisation frauduleuse des derniers publics… », a déclaré Soumaila Cissé.

Avant la fin de son intervention et face à la gravité de la situation, le chef de file de l’opposition malienne a appelé aussi, la justice, à s’auto-saisir de cette affaire en vu de punir toutes personnes impliquées dans ce scandale des hélicoptères de notre armée nationale.

Boubacar Kanouté

Source: Le Figaro du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *