Sale temps a la malienne de l’automobile : Des travailleurs sur pied de guerre !

Les travailleurs de la Malienne de l’Automobile broient du noir. Pour cause,  sans  contrat  de travail, encore moins d’assurance, ils sont également obligés de supporter les caprices des patrons  des lieux, au nombre de  deux.

Mme  Fatoumata  Kané  dite Baby et Vieux Mady Koné,  successivement directrice générale de Hertz et adjoint, sont en  train  de  faire  voir  aux chauffeurs du  géant concessionnaire automobile ‘’la Malienne de l’Automobile’’ toutes  les souffrances du monde. Les chauffeurs, sans exception aucun, sont  dans une situation déplorable. Ne bénéficiant d’aucun  contrat de travail, ils sont dans cette misère depuis la création de la société. Malgré la forte demande de certaines organisations internationales à signer des contrats avec les  chauffeurs, les  responsables de la Malienne  de l’Automobile  sont restés insensibles à la situation.

Et  pourtant, ce ne sont pas les  moyens qui  manquent, martèle un  chauffeur très remonté   contre la hiérarchie. « Nous avons un contrat  avec  la  société  chinoise Huawei qui fait l’installation des opérateurs  Orange et Malitel. Cette entreprise fait  gagner  à  la Malienne de l’Automobile des milliards de francs cfa. Malgré cet état  de fait, les  conditions  des travailleurs peinent à changer. C’est d’’ailleurs la raison pour laquelle les chauffeurs entendent se  manifester en adoptant  des  stratégies   visant  à renverser la donne.

A la question de  savoir si les premiers  responsables sont  au  courant du calvaire  subi par les chauffeurs, l’ un des chauffeurs répond sans tarder : « Le  PDG Lamine N’Diaye et  le  gérant  du parking  Bedy sont bel et bien informés  de  la situation.

Avec cette situation peu glorieuse à la Malienne  et avec  la fin du contrat de la société chinoise, on est  en mesure  de  se demander si le contrat de cette structure, sera  renouvelé. De toute évidence, certains sont prêts à tout  pour que ce contrat ne soit  pas renouvelé.

 Affaire à suivre !

Abdourahmane  Doucouré

Source: La Sirène

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *