Racket à la voirie du District : Les éléments de la BUPE font encore parler d’eux

Des vendeurs ambulants communément appelés charretiers ont exprimé jeudi dernier leur mécontentement face au racket des éléments de la Brigade urbaine pour la protection de l’environnement (BUPE). C’était à la faveur d’une rencontre tenue à Sogoniko, près de la gare routière de SOMATRA, sous la houlette de Madou Mallé entouré pour la circonstance d’Oumar Diarra et de plusieurs autres.

 Mairie District Bamako budget mali

 

Ils ont d’abord dénoncé la lenteur de la procédure d’obtention de leur patente  qu’ils prennent annuellement. Mais aussi et surtout, ils ont craché du venin sur le racket des éléments de la BUPE  qui tourne à l’arnaque à longueur de journées.

« Nous payons la taxe qui est normalement à 2000FCFA, mais on nous fait payer 2500F. En plus, le reçu que nous délivre la voirie avant l’obtention de la carte est refusé par les éléments de la BUPE lors de leur patrouille.Ils nous obligent à payer encore de l’argent qui va souvent de 4000FCFA à 5000FCFA » a indiqué M. Mallé.

L’on se rappelle, en 2014,ces mêmes éléments de la BUPE avaient entamé dans le cadre de la libération des voies publiques, des saisies de motos, en violation flagrante des textes. Pis, aucune autorité n’avait été informée d’un tel acte posé par eux dans la commune  II (pas le procureur,encore moins le commissariat du 3ème arrondissement). C’est pour dire qu’on a beau chasser le naturel,il revient au galop ! Mais que les éléments de la BUPE sachent que tous les jours ne sont pas pour le voleur car, forcément, il y en aura qui lui échappera.

Tom

source :  La Sentinelle

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.