A PROPOS DES AFFAIRES DE SCANDALE AU PMU- MALI: ET SI ON PARLAIT DES CAS DES IMPAYÉS ET DES ÉCARTS ?

Depuis un certain temps certains journaux de la place ne cessent de se donner à cœur à joie sur un soit- disant scandale portant sur des tickets parallèles gagnants et qui serait décelé au niveau du Parti mutuel urbain du Mali (PMU-Mali) à Bamako. Pourtant s’il y a un scandale à dénoncer depuis la création de cette boite à argent à maintenant, c’est bel et bien les cas des impayés et des écarts, véritables sources d’enrichissement illicite de tous les PDG qui se sont se succédés de 1994 à nos jours.

pari mutuel urbain pmu mali siege agence logo

Il n’est un secret de polichinelle pour personne, le Pari mutuel urbain du Mali depuis sa création en 1994, est une véritable boite à argent pour la santé financière du régime en place. Ainsi d’Alpha Oumar Konaré en passant par Amadou Toumani Touré, Dioncounda Traoré et aujourd’hui Ibrahim Boubacar Keita,  cette boite financière a été confiée à l’un de leurs plus proches fidèles. C’est dans cet ordre d’idée que l’actuel président de la république, Ibrahim Boubacar Keita a eu confiance à de ses plus proches fidèles, Arouna dit Papou Touré en le nommant PDG jusqu’à sa nomination comme ministre de la communication et de l’économie numérique dans le gouvernement d’Abdoulaye Idrissa Maiga. Aux dires de certains médias, Papou Touré a révolutionné voire métamorphosé la boite à travers plusieurs innovations comme par exemple l’informatisation du système de gestion des pointes de vente et des gains du pari mutuel urbain. Et certains commentaires n’ont pas tari d’éloges jusqu’à dire que s’il n’était pas là au bon moment, le PMU allait disparaitre dans le pays. Si réellement toutes ses innovations entre autres l’informatisation du système de gestion tant vantées par les médias, comment un tel scandale peut-il  éclater au sein de la boite à savoir les tickets gagnants parallèles. Tout le monde allait croire à cela alors que les cas des impayés et des écarts n’ont jamais été éclaircis. Or ces deux cas sont connus pour être de véritables sources d’enrichissement illicite des différents présidents directeurs généraux depuis sa création. Pour bon nombre d’observateurs avertis du pari mutuel urbain du Mali, cette affaire de tickets gagnants parallèles décelée trois mois après le départ de Papou Touré n’est ni moins ni plus qu’un moyen pour masquer les cas des impayés et des écarts. Pour ceux qui ne le savent pas sur la masse à partager, 75% des fonds sont destinés aux gagnants, 15% au trésor et 10% pour le fonctionnement de la boite. Ce qui explique que depuis un certain temps, c’est le silence radio sur le montant de la masse à partager connu par les parieurs. Tout sur la gestion sur les fonds issus des impayés et des écarts dans nos prochaines parutions

 Hamady

La Mutation 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *