POUR SA MISE EN LIBERTE PROVISOIRE : Bakary Togola paie une caution de 3,5 milliards

Le feuilleton judiciaire du président de l’APCAM, Bakary Togola, continue de faire un grand bruit. Enfermé dans une clinique à Bamako, pour raison de soins, alors qu’il est sous mandat de dépôt, Bakary Togola est en train de négocier sa liberté provisoire. En effet, la semaine dernière, le président de l’APCAM a payé la bagatelle somme de 3,5 milliards de nos francs pour sa liberté sous caution. C’est ainsi que le juge en charge de son dossier a pris une ordonnance pour lui accorder la liberté sous caution.

Seulement voilà : aussitôt cette décision de liberté sous caution a été prise par le juge en charge du dossier, le procureur en charge du Pôle économique et financier, l’incorruptible Mamoudou Kassogué a fait appel de cette ordonnance. L’affaire est donc présentement à la Cour d’appel de Bamako qui doit départager le procureur et son juge d’instruction.
Rappelons que depuis le 13 septembre 2019 Bakary Togola a été placé sous mandat de dépôt à la maison centrale d’arrêt de Bamako pour une affaire dite des « ristournes de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton ». Il est à la fois président de l’Assemblée permanente des Chambres d’agriculture du Mali (APCAM) et de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (C-SCPC). Il est accusé d’avoir détourné un peu plus de 9,4 milliards de francs CFA. Rappelons aussi qu’il était candidat aux législatives dans la circonscription électorale de Bougouni où il a été battu.
Youssouf DIALLO

Source: zaharainfos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *