« Plus de 5000 élèves fictifs dans les lycées privés …des enseignants fictifs qui prennent quatre salaires différents… plus de 3000 faux diplômes… » Voilà quelques une des révélations du Ministre de l’éducation Housseyni Amion Guindo lors de sa tournée à Kayes.

Dans le but d’échanger avec les acteurs de l’école malienne, le Ministre de l’éducation M. Housseyni Amion Guindo a initié une série de visite à l’intérieur du Pays dénommée « la conférence des cadres de l’éducation ». Après Zantièbougou dans le cercle de Bougouni, Mpèssoba dans le cercle de Koutiala, Sevaré dans la Région de Mopti, la cité des rails a reçu le samedi 24 février le Ministre et sa délégation dans le Gouvernorat en présence de tous les responsables et partenaires scolaires de la Région.

Poulo comme on l’appelle, a été chaleureusement accueilli par les syndicats de l’école à Kayes. Dans la cour comme dans la salle de conférence du Gouvernorat, on pouvait lire sur des banderoles : « Remerciements au Ministre pour l’obtention du statut du personnel enseignant »
Après les mots de bienvenue du Maire M. Mahamadou Diallo et celui du Conseiller aux affaires juridiques du gouvernorat, Amadou Alpha, le Ministre fera un discours préliminaire dans lequel on notera beaucoup de promesses : l’intégration des écoles coraniques dans le système éducatif formel, la transformation des écoles communautaires en des écoles publiques, la dotation des Inspecteurs Régionaux et des conseillers de matérielles roulantes et l’application imminente du statut. C’est surtout ce dernier point qui a augmenté la popularité du Ministre auprès des Enseignants. C’est pourquoi les syndicalistes de manière unanime ont vanté les efforts du ministre tout en le remerciant pour non seulement le sacrifice consenti mais aussi pour le respect de la parole donnée.
Dans son intervention, le DAE soulignait un manque de personnel dans certains domaines et surtout l’état vétuste de l’unique Lycée Public de la ville. Et M. Konta de répondre qu’il en est bien conscients et que pour diminuer ce déficit, le Ministre a proposé que les recrutements de cette année se fera dans les régions et le district de Bamako. Ce qui tiendra en compte les besoins locaux.
Quant au représentant des écoles privées agréés dans la région de Kayes, il avait souhaité que le choix des élèves soit pris en compte lors de l’orientation. Une demande qui sera repoussée par le Directeur de l’Enseignement technique qui répond qui l’Etat n’enverra pas ses enfants dans les écoles où la formation n’est pas bonne.
Les syndicalistes de la délégation ministérielle : Adama Konaté de la COSES et Amadou Coulibaly du SYNEB ont déclaré que Poulo a réalisé des avancées notoires et que l’espoir est permis si les choses continuent ainsi.
Reprenant la parole, le ministre dira qu’une équipe sera diligentée pour faire l’état des lieux du Lycée Dougoukolo Konaré afin de le réhabiliter dans l’immédiat. Rappelons que le journal régional KayesInfos avait dans l’une de ses parutions avait alerté les autorités régionales sur la vétusté de l’Etablissement. Mais le Ministre fera des révélations fracassantes sur le déficit de bonne moralité dans le milieu scolaire notamment chez les administrateurs et les enseignants. Nombreux problèmes liés à la malhonnêteté des enseignants et de certains administrateurs sont décelés. Selon l’ex ministre du sport, il y a certains enseignants qui prennent quatre (4 ) salaires différents avec 4 matricules mais ne travaillant que dans un seul lieu. Ce qui amène forcément un déficit de personnel. Également, il révèle qu’il y a des » morts vivants » qui prennent des salaires. Certaines personnes sont mortes depuis, mais leur salaire continue de tomber et les administrateurs en complicité avec les financiers véreux empochent ces sommes.
S’agissant des faux diplômes, le Président de la CODEM nous révèle que la DRH de l’éducation a identifié plus de 3000 faux diplômes pour l’intégration de l’année passée. Et pire, en complicité avec les cadres du ministère certains promoteurs d’école ont des noms des élèves qui n’existent même pas. Et ce nombre d’élèves fictifs dépasse 5000 selon le Ministre. De même pour les cantines scolaires, le ministre déclare que l’Etat met plus de trois milliards dans les cantines scolaires. Mais il avoue qu’il n’a vu aucune cantine fonctionnelle lors de ses tournées. Les actions sont en cours pour solutionner tous ces problèmes évoqués. A la fin de la conférence, il fera un don de 30000 kits scolaires pour les enfants.
Oumar Bagayoko
Source: Kayesinfos

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *