Office du Niger : quand l’ex-Pdg se fait carotter 22 millions Fcfa par un marchand d’illusions

 

Kassoum Denon ministre agriculture curriculum vitae cv biographie

L’abrogation du décret de nomination du désormais ex-Pdg de l’Office du Niger fait débat à Ségou. Ses partisans, sur les ondes d’une radio privée de Ségou, ont tenté de démentir cette abrogation, arguant que c’est une campagne d’intoxication contre leur mentor. Ce qu’ils ne savent pas, c’est que nous avons copie du décret N°2016-0014/P-RM du 15 JAN 2016, portant abrogation du décret N°2013/P-RM du 26 novembre 2013 portant nomination du Directeur général de l’Office du Niger.

En effet, ce décret est signé non seulement par le président de la République, IBK, mais aussi par le Premier ministre Modibo Keïta, l’ex-ministre de l’Economie et des Finances Mamadou Igor Diarra et l’ex-ministre du Développement rural Bocar Tréta. Les partisans du désormais ex-Pdg pensent pouvoir contester l’existence de ce document par le fait que leur «patron» est actuellement en mission avec le ministre de l’Agriculture, à Paris. Que s’est-il passé en réalité ? Le décret a été signé le 15 janvier 2016, mais Ilias Goro en a été informé le 22 février 2016, alors qu’il se préparait pour aller au Salon de l’agriculture à Paris. En clair, il a pris connaissance du décret quand il s’est agi de signer son ordre de mission. C’est pourquoi ses partisans, sur les ondes d’une radio privée de la capitale des Balanzans, ont fait l’avocat du diable en soutenant que le décret d’abrogation de sa nomination n’existe nulle part. Mal leur en a pris, car une autre radio privée à Ségou en détenait une copie et l’a lue sur ses antennes. C’est en ce moment qu’un certain Simaga est intervenu en demandant aux deux radios rivées de calmer le jeu, parce qu’il serait en train de gérer cette affaire en douce. Ce même Simaga, maître en trafic d’influence (il dit avoir des relations étroites avec IBK), a affirmé qu’il va négocier le maintien de M. Goro à son poste. Bien avant cela, Ilias Goro aurait eu environ 22 millions de Fcfa de l’Office du Niger, comme primes de retraite. Cet argent, Goro l’aurait remis au marchand d’illusions Simaga. Toute chose qu’un paysan de Ségou qualifie d’escroquerie, car depuis le 15 janvier 2016, Ilias Goro n’est plus Pdg de l’Office du Niger. Pillage comme méthode de gestion Tout le monde sait qu’il y a eu pillage des deniers publics à l’Office du Niger. L’ex-Pdg a distribué à tour de bras des contrats de communication à des organes de presse qui n’existent que sur la copie de leur contrat. C’est ainsi qu’un organe de presse a décroché un contrat de 5 millions. Un autre a obtenu 5 millions pour lui faire une revue de presse quotidienne. Incroyable ! Mieux, Ilias Goro a reconduit à son poste celui qui a représenté l’Office du Niger à Bamako. Celui-là même qui avait vendu tous les meubles de son bureau, et qui a évité la prison grâce à l’intervention d’un haut fonctionnaire au niveau du camp I de la gendarmerie nationale. À son retour, Ilias Goro devra céder sa place à son adjoint, avant la nomination d’un nouveau PDG. Sinaly KEITA

Source: Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *