Mamadou Sinsy Coulibaly lors de l’Espace d’échanges citoyens “le Grin” “Je continuerai ce combat jusqu’à ce que Nouhoum Tapily démissionne”

Le 14è numéro de l’Espace d’échange citoyens  » le Grin « , initié par Mohamed Salia Touré, a été accueilli, dimanche dernier, à Médina-Coura,   par Boubacar Kalé Traoré, avec comme invité spécial le président du Conseil National du Patronat, Mamadou Sinsy Coulibaly. Au cours de cette entrevue avec la jeunesse, ce dernier a indiqué qu’il continuera la lutte contre la corruption au Mali sous toutes ses formes.

Selon Mohamed Salia Touré, cet espace d’échanges citoyens a été initié pour discuter sur les différents maux du pays et de faire des propositions de solutions. A ses dires, le Grin a invité Mamadou Sinsy Coulibaly pour qu’il échange avec les jeunes de son nouveau combat contre ce qui est devenu aujourd’hui un comportement des cadres de ce pays, à savoir la corruption.

Dans ses propos introductifs, l’invité spécial du jour, Mamadou Sinsy Coulibaly a souligné que tout le monde doit se mettre ensemble pour lutter contre la corruption,  » il ne faut pas que la corruption continue de gangréner la société malienne. Si on le fait pas maintenant, demain ce sera la guerre civile au Mali« .

Selon lui, la corruption se fait au Mali sous toutes ses formes, aussi, invite-t-il les gens à se lever pour dire  »trop c’est trop ». A ses dires, il a été délégué par le Conseil National du Patronat pour mener cette lutte noble, car les entrepreneurs n’en pouvaient plus. Et de préciser  »  je suis sûr et certain que je vais réussir ce combat. En plus de ceux des maliens, j’ai des soutiens un peu partout dans le monde qui vont venir m’aider pour qu’on puisse vivre au Mali comme il y a de cela quarante ans« , a-t-il martelé.

Par ailleurs, il a invité tout un chacun à soutenir l’État, car c’est nous tous,  » le gouvernement malien est pris en otage par la corruption. Il veut faire quelque chose mais c’est difficile. Il faut voir avec l’administration publique ce qu’on peut faire pour sortir de ce fléau. Car, la plaie c’est là-bas, il faut qu’ensemble on trouve une solution idoine« , a-t-il suggéré.

Évoquant le cas du président de la Cour suprême, il a indiqué qu’il continuera à mener le combat juste qu’à ce que ce dernier démissionne,  » tant qu’il n’aura pas démissionné, je n’arrêterai pas. Il faut qu’il le fasse le plus tôt possible« .

Selon lui, c’est l’avenir de la jeunesse qui est hypothéqué, car, qui parle de développement, parle de la jeunesse. C’est à elle de s’inscrire dans cette lutte car le secteur privé seul ne peut la mener.

Notons que le président du Conseil National du Patronat est convoqué demain au tribunal de la Commune IV par Nouhoum Tapily pour outrage à un haut magistrat. A cet effet, lors du Grin, le Pr. Clément Dembélé a invité les jeunes à sortir massivement pour soutenir Mamadou Sinsy Coulibaly.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *