Les bagnards du Conseil régional de Kayes transférés à Bafoulabé

Ils sont au nombre de douze personnes détenus dans le cadre du sulfureux du Conseil régional de Kayes. En plus du chef de file, le président Bandiougou Diawara, on y dénombre le délégué du Contrôle financier, un comptable ou encore le Régisseur, qui traînent tous des présomptions détournement, de surfacturation et de favoritisme portant sur près d’1 milliard et demie de nos francs.

Après avoir longtemps été l’objet de curiosité de la part de leurs concitoyens de la Cité des Rails, la justice a décidé que leur détention préventive se fasse à Bafoulabé, une ville située à des milliers de lieues de leurs proches. Leur transfèrement, pour autant qu’elle puisse se justifier par une éventuelle protection des pistes et pièces à conviction, fait jaser plus d’un à Kayes. Elle est notamment ressentie comme un acharnement punitif à l’encontre de prévenus sevrés ainsi de toute assistance de leurs proches.

Source: Le Témoin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *