Justice : Triste fin pour Bakary Togola !

Au regard du parcours, à la fois, glorieux et tumultueux, de Bakary Togola puis de la tournure qu’a fini par prendre ce parcours, il sied de conclure que l’homme se soit laissé trop vite aller aux délices de la richesse et du pouvoir.


Vu l’assurance démesurée de Bakary Togola, son ostentation fébrile et sa propension à se croire « intouchable » dans le pays, la décision judiciaire finalement constitutive de son arrestation jusqu’à une détérioration inquiétante de son état de santé sans toutefois pouvoir accéder à des soins médicaux adéquats, démontre une bien triste fin pour le désormais ex patron de l’Apcam.
Sous le règne de l’ex-président malien, Amadou Toumani Touré, particulièrement à la fin de son second mandat, Bakary Togola avait publiquement supplié le Général Touré de briquer un troisième mandat sous peine de laisser le pays entre les mains de dirigeants « incapables » de faire mieux que lui. Après le putsch-surprise du 22 mars 2012, lorsqu’ATT fut renversé par les jeunes mutins du Camp Soundiata de Kati, avec à leur tête, l’ex-Capitaine, Amadou Haya Sanogo, Bakary Togola qui ne savait véritablement où aller, observait attentivement la nouvelle direction du vent jusqu’au jour où IBK fut officiellement proclamé Président de la République du Mali.
Du coup, le patron de l’Apcam a automatiquement changé de camisole pour faire allégeance au nouveau venu, celui-là contre qui Bakary Togola n’avait pourtant pas hésité à s’associer aux partisans d’ATT pour coûte que coûte empêcher l’accession à la Magistrature suprême.
Le jour même de la proclamation des résultats du second tour du scrutin, donnant IBK vainqueur de l’élection présidentielle, Bakary Togola s’était précipité vers les locaux du bureau de l’Apcam à Bozola pour déchirer toutes les photos d’ATT qui s’y trouvaient habituellement et les échanger contre les images du RPM et IBK. Cela a suscité la stupeur chez ceux qui croyaient mordicus en la fidélité de Bakary Togola envers ATT, vu toutes les flagorneries auxquelles il ne cessait de se livrer en témoignage de sa « fidélité » à ce dernier.
Au retour d’ATT, le 24 décembre 2017, de son long séjour dakarois, lorsqu’il avait été notamment accueilli en ‘héro’ par une foule nombreuse, Bakary Togola s’était vu carrément refuser tout accès à la résidence d’ATT à l’ACI 2000. Aux dires des proches, ATT se serait fait la promesse de ne plus jamais serrer la main « traîtresse » de Bakary Togola.
Désormais, plus-que-jamais proche d’IBK, le même Bakary Togola s’était livré à des flagorneries similaires jusqu’à aller explicitement signifier à IBK qu’il avait participé à des « sacrifices humains » pour que celui-ci obtienne la réélection pour un deuxième mandat.
Aujourd’hui, l’incarcération et la dégradation physio-sanitaire de Bakary Togola, en dépit du fait qu’il se soit trempé dans plusieurs sales affaires pour ne cesser de bénéficier des bonnes grâces du pouvoir, dénotent une bien triste fin à laquelle l’homme ne s’était visiblement jamais attendu, mais que ses innombrables détracteurs, sans nul doute, souhaiteraient pour lui.
Moulaye Diop

Source: Le Point du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *