Depuis mardi 29 septembre : Sidiki N’fa Konaté en garde-à-vue au Pôle économique !

Selon les rumeurs, depuis mardi dernier l’ancien DG de l’ORTM et militant du RPM  Sidiki N’Fa Konaté et son responsable financier Salif Konaté seraient   en garde à vue au Pôle Économique et Financier de Bamako. L’affaire aurait un lien avec la disparition de plusieurs milliards à l’Office de la Radio et Télévision du Mali  constatée par le bureau du Vérificateur Général. Il s’agit de plus de 4 102 000 000  de nos francs.

Depuis la chute du régime IBK, ses partisans se trouvent dans de beau de drap. Les nouvelles autorités ne perdant plus de temps pour faire le ménage , passe à la vitesse supérieure. Ne bénéficiant plus d’immunité parlementaire ou autres pour espérer se défaire de la justice, les ex-collaborateurs de l’ancien Président impliqués dans les affaires de mauvaises gestions des deniers publics, ne peuvent désormais que s’attendre à une chasse aux sorcières.

En effet lors de la mission de vérification financière de la gestion de l’ORTM menée par le bureau du vérificateur général, il a été constaté de graves  dysfonctionnements administratifs et financiers  sur une dépense de 32 656 697 547 FCFA entre 2016 et 2018. Selon le  dossier transféré au Pôle économique et financier, le natif de Kolondièba semble confronter à de sérieux problèmes à savoir ; le  paiement des candidats n’ayant pas justifié leurs capacités financières pour 207 693 590 FCFA ;  l’écart entre l’offre irrégulièrement éliminée et celle du titulaire du marché pour un montant de 11 684 542 FCFA ; l’écart entre l’offre anormalement basse et l’offre du titulaire du marché pour un montant de 14 283 330 FCFA ; le non-versement au trésor public, les produits issus de la vente de DAO pour un montant de 11 430 000 FCFA; le paiement d’un candidat ayant présenté une autorisation du fabricant non conforme (Écart avec le moins-disant) pour un montant de 11 340 000 FCFA ; un marché irrégulièrement passé sans mise en concurrence pour un montant de 174 000 000 FCFA ; l’appel d’offres restreint déguisé en appel d’offres ouvert pour un montant de 184 498 650 FCFA, le paiement des travaux non exécutés par le DFM du Ministère chargé de la communication pour le compte de l’ORTM pour un montant de 120 520 500 FCFA ; les dépenses partiellement justifiées pour un montant de 1 047 467 555 FCFA ; les  pénalités de retard 10 374 379 FCFA ; et ensuite 2 309 095 927 FCF de factures impayée. En cette période de l’après IBK avec l’ouverture ce dossier au pôle économique, le puissant ex-patron de l’Office de radiotélévision du Mali (ORTM) arrivera-t-il à passer cette-fois ci entre les mailles  du filet de Kassogué ou méditera-t-il son sort dans sa future cellule à la Maison centrale d’arrêt  ? Wait and see, le temps est le meilleur juge

Béchir Ben chérif Haidara

Source : Soir de Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *