Conseil Régional de Ségou : Une odeur de magouille ?

stop corruption vol detournement

Une odeur de magouille pollue l’atmosphère au sein du Conseil Régional de Ségou présidé par Siaka Dembélé, non moins Président de l’Association des Régions du Mali.

Le Président du Conseil Régional de Ségou, Siaka Dembélé, s’est fait entourer par une poignée de fidèles pour gérer les ressources financières de l’instance régionale. Des projets financés au profit des populations de la région de Ségou seraient soit détournés de leur objectif initial, soit inachevés dans leur exécution. Un soupçon de magouille  autour de certains projets ?

La construction d’une salle de gymnastique dans le quartier Angoulème de Ségou ne serait qu’une petite partie de la gestion controversée de Siaka Dembélé à la tête du Conseil Régional de Ségou. Suivant le marché n°000025/DR-MP-DSP/2011 pour un délai de 90 jours, la construction de cette salle a été confiée à l’entreprise Kanté Construction pour un montant de 27 millions de FCFA. La même entreprise, selon le marché 004/2011/AR-SEG devait s’occuper de l’équipement de la salle pour un montant de 24 733 524 F CFA dans un délai de trente jours. Le bureau d’études ATER Pélengana a mené les études de faisabilité technique et financière pour un montant d’un million conformément au contrat n°0011/2011/AR-SEG dans un délai de 20 jours. Pour le suivi et le contrôle des travaux de construction et d’équipement, le bureau ATER a conclu le contrat n°002/2011/AR-SEG d’un montant de 1 325 000 FCFA.

Que s’est-il donc passé dans l’exécution de ce projet financé par l’Union Européenne dans le cadre de la Dotation Investissement National pour le Développement Economique Régional (DIN-DER) ? Les recherches effectuées sur place ne nous ont pas permis de localiser l’emplacement de cette salle qui passe inaperçue dans le quartier à plus forte raison la commune urbaine de Ségou. Rares sont les habitants de ce quartier qui sont en mesure d’indiquer une telle infrastructure qui aurait coûté plus de 50 millions de FCFA au Conseil Régional. Selon des sources concordantes, l’investissement se résume à une maisonnette toujours en chantier.

Réalisé à plus de 50 millions, l’unité de production, de transformation et de commercialisation de pâte d’arachide construite à San aurait été détournée de son objectif de financement au profit de l’une des progénitures d’un membre influent du Conseil Régional. Des doutes pèsent sur les travaux de construction d’infrastructures pour élevage de pondeuses et poulets de chair à Kouné dans la commune rurale de Sakoiba. Selon le marché n°00046-DR-MP/DSP pour un délai d’exécution de 90 jours, les travaux de construction ont été confiés à l’entreprise Tata Travaux tandis que les études de faisabilité technique, socio-économique et le suivi et contrôle des travaux sont revenus au bureau d’études ATER Pelengana respectivement pour des montants de 1 505 000 FCFA et 1 651 250 F CFA.

Dans le souci de recouper nos informations, nous avons tenté d’approcher le Président Siaka Dembélé. Joint au téléphone, il n’a pas voulu se prononcer sur la question, « Je n’ai vraiment pas le temps », nous a-t-il confié.

Affaire à suivre !

 Chiaka Doumbia

Source : Le Challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *