Cantines scolaires : Environ 3 milliards jetés chaque année par la fenêtre

L’argent destiné aux cantines scolaires serait utilisé à d’autres fins. Ces cantines qui avaient été érigés en soutien aux élèves surtout ruraux seraient entrain sous l’œil complice ou laxiste des responsables du ministère de l’éducation nationale.

Dans sa politique de maintien des élèves à l’école, le gouvernement de la République du Mali a mis en place un mécanisme de restauration de ces derniers. Il s’agit pour nos plus hautes autorités à travers le département de l’éducation et les comités de gestion scolaires de donner une égale chance à tous les enfants du Mali pour leur droit à l’éducation.

Ainsi, des cantines scolaires ont été mises à la disposition des écoles en réponse à pour encourager les élèves qui sont à des kilomètres de celles-ci de rester à l’école afin qu’ils puissent faire les cours de l’après-midi avant d’aller à la maison. Cet effort coute à l’Etat malien environ 3 milliards de nos francs pour toutes les écoles de ce cas.

Depuis le début de la crise qui secoue notre pays, on a tendance à voir que ces sommes que l’Etat éjecte chaque année pour le fonctionnement des cantines scolaires ne sont pas utilisées à ce dont elles sont destinées.

Rappelons que la crise socio sécuritaire qui sévit dans les nord et centre du Mali a empêché plus de 500 écoles d’ouvrir les classes. L’administration scolaire et les enseignants ayant déserté les lieux, les élèves ont déplacé avec leurs parents pour fuir les exactions dont ils sont victimes surtout que les extrémistes sont contre l’enseignement de l’école française.

Ainsi, pendant que les ayant-droits sont en fuite et aussi que les djihadistes soufflent au chaud contre les résidents, les véreux responsables en charge de la gestion de ces cantines se permettent de manger dans la cuillère des misérables maliens. Une chose qui en appelle une autre. Si l’impunité et la corruption sont érigées en mode de gouvernance par les hautes autorités du pays, les autres acteurs de celle-ci ne peuvent que ranger dans cet ordre d’idée.

Il faut comprendre que des millions de francs disparaissent des écrans radar dans la gestion de la chose publique chaque année sans jamais inquiéter des hommes ou des femmes qui auraient d’autres fins que de gérer les fonds de l’Etat avec honneur, humilité et décence face à la confiance en eux placée par les plus hautes autorités.

La réalité du Mali qui peine à décoller par la mauvaise bureaucratie, la gabegie, l’orgie de table qui caractérisent l’administration du pouvoir aujourd’hui n’est pas sans révéler du caractère incestueux de la gestion du biens publics par beaucoup de personnes qui seraient déjà dans la ligne de mire du pool économique. Alors la vigilance doit être de mise quant à la manière dont ces fonds sont dépensés.

En tout cas, les fonds alloués pour le fonctionnement des cantines scolaires seraient en train d’être subtilisés dans la nature sans que certains de celles mêmes qui fonctionneraient ne soient bien servies. Les investigations sont en cours pour situer les responsabilités et aussi sanctionner les éventuels fautifs.

Badara ALOU

Par Ciwara Info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.