CORONAVIRUS : Les mesures de restriction plombent les ailes des législatives

Elles risquent de jouer sur le taux de participation aux législatives, dont la tenue avant mai 2020 est une recommandation du Dialogue national inclusif pour donner à l’Assemblée nationale toute la légitimité lui permettant de légiférer en cette période cruciale de la vie de la nation.

 

Dans le cadre de la prévention du Covid-19, s’est tenue, le mardi 17 mars 2020, une réunion extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale (CSDN), présidée par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Plusieurs mesures dont l’interdiction jusqu’à nouvel ordre, des regroupements à caractère social, sportif, culturel et politique de plus de 50 personnes ont été prises. Un coup dur pour la campagne électorale en cours au Mali.

En plus des ministres concernés, la réunion extraordinaire du CSDN a réuni les experts du comité scientifique du ministère de la Santé et des Affaires sociales et ceux de la Défense et des Anciens combattants. A l’issue de la réunion des mesures importantes visant  à  prévenir le Covid-19 dans notre pays ont été prises.

Il s’agit de la suspension jusqu’à nouvel ordre des vols commerciaux en provenance des pays touchés, à l’exception des vols cargos, la fermeture des écoles publiques, privées et confessionnelles (maternelles, primaires, secondaires et supérieures) y compris les medersas et ce, pendant 3 semaines, la suspension jusqu’à nouvel ordre  de tous les regroupements publics y compris les ateliers, les colloques, les séminaires, les meetings populaires, l’interdiction jusqu’à nouvel ordre des regroupements à caractère social, sportif, culturel et politique de plus de 50 personnes, sous réserve du respect des gestes-barrières. Il s’agit des mariages, des baptêmes, des funérailles, la fermeture jusqu’à nouvel ordre des boites de nuit et bars-dancings.

L’interdiction de tous les regroupements de plus de 50 personnes est un coup dur pour la campagne en vue des élections législatives qui bat son plein présentement dans notre pays. En effet, ouverte, depuis 8 mars dernier, la campagne électorale offre l’occasion aux formations politiques d’organiser des meetings et autres regroupements afin de convaincre les populations de voter pour les candidats.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *