Signature de 2 nouvelles conventions avec la Chine : . L’une porte sur l’aménagement en 2 fois 2 voies de la RN7 : . L’autre sur le bitumage de la route Sikasso –Zégoua et la route Bamako –Kangaba –Dioulafoundo

Le ministre de l’Equipement et des Transports, général Abdoulaye Koumaré, a procédé, vendredi 7 mars dans la salle de conférence de son département, à la signature de deux nouvelles conventions avec la China Dalian International Corporation Group Holding.

Lt-colonel-Abdoulaye-Koumare ministre de l equipement

L’une porte sur l’aménagement en 2 fois 2 voies de la RN7. Et l’autre, sur le bitumage de la route Sikasso –Zégoua et la route Bamako –Kangaba –Dioulafoundo.

La première concerne la route nationale n°7. Elle part de Sikasso en passant par Zégoua jusqu’à la frontière ivoirienne. D’une longueur de 112 Km, elle est capitale dans le trafic routier entre le Mali et la Côte –d’ivoire où, passent environ 70 % des importations de notre pays. D’où la décision de nos autorités de l’aménager en 2 fois 2 voies. Objectif : permettre aux transporteurs maliens d’accéder, plus facilement, au port d’Abidjan.

La seconde convention, quant à elle, permettra de désenclaver notre pays, en lui ouvrant la voie sur le port de Conakry. Il s’agit de la route Bamako –Kangaba –Dioulafoundo.

La signature de ces deux nouvelles conventions a eu lieu, vendredi 7 mars, dans la salle de conférence du ministère de l’Equipement et des Transports. Côté malien, par le général Abdoulaye Koumaré et côté chinois, par Mr Chang Xuelui, directeur général –Afrique de China Railway Construction Corporation International.

 

Les routes du développement passent par le développement des… routes.

 

Pour le général Abdoulaye Koumaré, ministre de l’Equipement et des Transports, les routes du développement passent par le développement des… routes. Il s’est dit heureux de voir plusieurs mois de négociations aboutir, enfin, à la signature de ces deux conventions ; lesquelles permettront, dans les mois à venir, à notre pays d’avoir un accès facile à deux ports de la sous –région : le port d’Abidjan et le port de Conakry.

De son côté, Mr Chang Xuehui s’est engagé à présenter à l’Etat une offre technique et financière.

Et ce, dans un délai de 180 jours. Aussi, la China Dalian International Corporation Group Holding a promis d’aider le gouvernement malien dans la recherche de financements auprès des institutions financières internationales.

Ces financements comprennent, aussi, du matériel routier, des signalisations et du matériel de communication.

Oumar Babi

SOURCE: Canard Déchainé

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *