Presse : UNE BOUSSOLE POUR EXPLORER LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES

Ces dernières années, plusieurs analyses et études diagnostiques ont été réalisées par le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers (PTF) sur les finances publiques au Mali. Ces études ont permis de dégager une appréciation d’ensemble de la gestion des finances publiques à travers ses forces et faiblesses et, par conséquent, de formuler des mesures de réformes allant dans le sens du renforcement de cette gestion.

partenaire technique financier mali ptf etude gestion

En novembre 2004 et février 2005 le gouvernement a réalisé la synthèse de tous les diagnostics. Ce travail a conduit à l’élaboration du Plan d’action gouvernemental relatif à l’amélioration et à la modernisation de la gestion des finances publiques (Pagam/Gfp) adopté le 20 avril 2005 par le Conseil des ministres.

L’objectif général du Pagam/Gfp est d’améliorer et de moderniser la gestion des finances publiques en vue de renforcer la gouvernance économique et financière dans le processus global du développement institutionnel (reformes structurelles) qui est partie intégrante de la stratégie nationale pour la croissance et la réduction de la pauvreté.

La première phase du programme a été évaluée au premier semestre 2009 tandis que la seconde phase 2 fut adoptée par le gouvernement le 28 juillet 2010. La Cellule d’appui à la réforme des finances publiques (CARFIP) est l’un des acteurs clé chargé de la mise en œuvre de la 2ème phase du Pagam/Gfp.

Elle a déjà initié un programme de campagne de formation, d’information et de sensibilisation des acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet. Il s’agit notamment des agents relevant des structures techniques du ministère de l’Economie, des Finances et du Budget, mais aussi des journalistes chargés de ventiler le contenu, les enjeux et les résultats attendus par le programme auprès des citoyens.

C’est dans cette optique que la CARFIP a organisé du 2 au 6 décembre, à la Dette publique, un atelier d’initiation et de sensibilisation des organes de presse sur la réforme de la gestion des finances publiques au Mali. La cérémonie d’ouverture des travaux, présidée par Ibrahim Traoré, conseiller technique au ministère de l’Economie et des Finances, s’est déroulée en présence de nombreux acteurs impliqués dans la mise en œuvre du projet.

La session devait permettre aux bénéficiaires de commenter, expliquer et citer les différentes réalisations du Pagam/Gfp en matière de recettes, de maîtrise des dépenses publiques et du contrôle des finances publiques. La session d’initiation à la gestion des finances publiques de cinq jours, 2ème du genre, a regroupé 16 participants (des journalistes de presse écrite et audio-visuelle).

La formation était assurée par Fangatigui Doumbia et Abdoulaye Diawara qui ont développé des thèmes portant sur le « cadre général de la gestion des finances publiques au Mali », la « situation des finances publiques au Mali », les « enjeux du PAGAM/GFP 2 (2011-2015) et ses réalisations ». Des visites de terrain figuraient également au programme de la formation.

C’est ainsi que des rencontres d’échanges dans les structures des chaînes de dépense et de recette comme la pairie générale du trésor, la direction nationale des domaines et du cadastre, la direction générale des douanes, la direction générale des impôts, et la direction nationale du contrôle financier ont permis aux participants de découvrir et d’apprécier les multiples dimensions de la gestion des finances publiques de notre pays.

S. TANGARA

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *