Lutte contre l’insécurité alimentaire Le gouvernement japonais offre 6.428 tonnes de riz au Mali

Les locaux de l’Office des Produits Agricoles du Mali (OPAM) de Bakaribougou  ont abrité, hier 19 août, la cérémonie de remise de 6.428 tonnes de riz non remboursables du gouvernement japonais au Mali. L’évènement était présidé par le ministre Commissaire à la Sécurité Alimentaire, Kassoum Denon. Il avait à ses côtés l’Ambassadeur du Japon au Mali, SEM. Daisuke Kuroki.

 

Cet élan de solidarité de l’empire du soleil levant entre dans le cadre de la coopération bilatérale entre les deux Etats. Cette donation a été accueillie avec allégresse par le ministre Commissaire à la Sécurité Alimentaire et le PDG de l’OPAM.

Pour la circonstance, l’ambassadeur du Japon au Mali a indiqué que la sécurité alimentaire au Mali est particulièrement sévère cette année. Pour cause, beaucoup de cultivateurs n’ont pas pu exercer des activités à cause de l’insécurité dans certaines zones du pays et du démarrage en retard de la campagne agricole 2019-2020 dans divers endroits.

C’est pourquoi, le Japon soutient le Mali dans ses efforts pour une société résiliente selon ses programmes de développement. « Le riz offert au Mali sera envoyé aux différentes régions du pays, notamment dans le centre affecté par la crise sécuritaire« , a-t-il ajouté.

Pour le ministre Commissaire à la Sécurité Alimentaire, Kassoum Denon, le japon a constamment témoigné sa solidarité en faveur de la politique de sécurité alimentaire au Mali.  » Cette assistance alimentaire est d’une importance capitale pour le Mali, notamment en cette période de soudure sur toute l’étendue du territoire national« , a-t-il relevé. Cette donation contribuera à la stabilisation du marché céréalier national par la vente du riz à un prix concessionnel à l’effet de rendre plus accessible le riz aux consommateurs maliens.

Le Commissaire à la Sécurité Alimentaire a saisi cette occasion pour saluer les plus hautes autorités du Japon au nom du Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, pour cet élan de solidarité en faveur du peuple malien. Avant d’ajouter que le gouvernement japonais a consenti beaucoup d’effort avec la construction des silos de maïs dans les régions du pays.

Rappelons que la CEDEAO, à travers son stock alimentaire, a mis à la disposition du Mali près de 3.000 tonnes de céréales remboursables pour la lutte contre l’insécurité alimentaire dans notre pays.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *