Lutte contre le terrorisme: les USA dotent le Mali d’une Académie de formation

L’Ambassade des Etats unis d’Amérique, dans notre pays, a doté la Gendarmerie nationale d’une Académie d’intervention rapide ultramoderne. L’inauguration de cette infrastructure, d’une valeur de 8 milliards de FCFA, a eu lieu le vendredi 7 septembre, à l’école de la Gendarmerie de Faladiè.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Paul FOLMSBEE, Ambassadeur des USA au Mali, Aser KAMATE le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la protection civile, de Satigui Moro SIDIBE, le directeur général de la gendarmerie ainsi que plusieurs chefs d’Etats-majors des forces maliennes de sécurité. C’était également en présence des responsables et le personnel de l’Académie de formation de la Gendarmerie et l’équipe américaine en charge de la gestion du programme.
Ces réalisations comportent des forages, un champ de tir, une caserne d’une capacité de 80 éléments, des armureries, un entrepôt de matériel et des salles de classe. Le coût de la réalisation s’élève à 8 milliards de francs CFA.
Le Directeur général de la Gendarmerie, le colonel major Satigui Moro SIDIBE, a expliqué que cette donation des USA est un complexe de formation pour les forces spéciales de la Gendarmerie nationale et pour l’ensemble des unités et services de la Gendarmerie. Selon lui, l’histoire de cette initiative remonte à la signature d’un contrat de collaboration, basé sur la formation et l’équipement des forces de sécurité du Mali.
Il a rappelé que les forces spéciales de la Gendarmerie ont donné le meilleur d’eux-mêmes lors des attaques survenus à Bamako. Ce qui, dit-il, a inspiré les Etats unis d’Amérique à appuyer cette unité dans le cadre du renforcement de ses capacités et de l’équipement.
Le directeur général de la Gendarmerie a révélé que le contrat devrait durer trois et qu’à mi-parcours, il est déjà question du renouvellement, tant la satisfaction a été totale selon les constats de l’Ambassadeur des USA et des techniciens du programme.
« Nous avons bénéficié de la formation d’une centaine de nos éléments dans une base Américaine. Ces éléments sont présentement en train de poursuivre leur formation au Mali. Nous continuons avec les recrutements pour renforcer les forces spéciales de la Gendarmerie. Il y a aussi des volets formation continue que nous sommes est en train de développer pour faire monter en puissance les différentes entités de cette unité. Cela, parce que le PIGN doit être déployé sur l’étendue du territoire national, notamment à Gao, à Sévaré, à Sikasso, à Kayes », a affirmé le Colonel major Satigui Moro SIDIBE.
L’Ambassadeur Paul FOLMBEE a affirmé que le Mali et les Etats unis d’Amérique sont des alliés proches depuis de nombreuses années. Selon lui, des partenariats importants ont été développés avec divers services de sécurité maliens, notamment avec le ministère de la Sécurité, le ministère de la Défense, la Gendarmerie et la Garde nationale.
Le diplomate américain a salué les responsables régionaux de la sécurité à l’Ambassade des USA au Mali et les mentors de ATA qui ont travaillé avec leurs homologues maliens pour faciliter et mettre en œuvre le programme ATA et l’Académie de formation.
« Grace à la collaboration, nous avons pu créer cette infrastructure unique, nécessaire à l’entrainement interactif contre le terrorisme. La construction a débuté en 2017 et le premier cours de formation a commencé au début de ce mois. Les installations sont impressionnantes et comprennent un champ de tir pour l’entrainement tactique, des casernes pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes sur le site pendant l’entraînement, une armurerie, un entrepôt de matériel et des salles de classe », a énuméré l’Ambassadeur Paul FOLMSBEE.
Il a précisé que ces nouvelles installations contribueront à augmenter la capacité d’entraînement tactique de l’ATA (Assistance anti-terroriste) au Mali. Le diplomate a rappelé qu’à la suite des attaques terroristes de 2015 à Bamako, l’ATA a proposé une approche en plusieurs phases pour établir et institutionnaliser une équipe nationale d’intervention d’urgence efficace. Selon lui, grâce à cette réponse rapide et compte tenu de l’évolution de la situation et à la flexibilité du programme, le Mali et les Etats unis ont signé en juin 2016 un accord visant à développer et améliorer les capacités de la Gendarmerie à gérer les attaques, pour garantir la sécurité de tous les Maliens.
Pour sa part, le secrétaire général du ministère de la Sécurité et de la protection civile, Aser KAMATE, a assuré que la construction de cette Académie prouve à suffisance l’engagement des Etats unis d’Amérique à assister le Mali dans le renforcement des capacités de réaction aux crises des forces de sécurité en général et de la Gendarmerie en particulier. Pour lui, cette infrastructure ultramoderne sera de nature à compléter et à renforcer les acquis issus des interventions antérieures du gouvernement américain au Mali en matière de sécurité.
Le Secrétaire général Aser KAMATE a rappelé la formation de 60 éléments de la Force anti-terroriste dont l’effectif est appelé à doubler dans les mois à venir et de l’appui à la mise en place du Centre de commandement et de gestion des crises (CECOGEC).
« Dans les trois ans à venir, l’Ambassade des Etats unis d’Amérique et les formateurs continueront à donner des formations avancées au PIGN et à travailler étroitement avec des partenaires internationaux pour améliorer les capacités opérationnelles des forces de sécurité maliennes. Ce programme est l’un des plus larges du Département d’Etat pour la lutte contre le terrorisme en Afrique. Il démontrera un partenariat fort entre les Etats unis d’Amérique et le gouvernement maliens à propos des objectif généraux visant à renforcer les liens bilatéraux », a souligné Aser KAMATE.

PAR MODIBO KONE

Info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *