Le Président IBK décore l’ambassadeur CAO Zhaoming de Chine

Il est resté 3 ans 1/2 dans notre pays. Il a « trainé sa bosse » de diplomate dans six des huit régions administratives de notre pays. Seules les Régions de Tombouctou et de Kidal de l’ont pas accueilli pour des raisons évidentes. Il a usé de toutes les ficelles de son art de diplomate pour contribuer au renforcement des relations d’amitié et de coopération sino-malienne. Vous l’avez sûrement identifié, il s’agit de SEM CAO Zhongming, Ambassadeur de Chine au Mali. Le diplomate est en fin de mission dans notre pays et, comme le veulent les usages en pareil cas, il était l’hôte du Chef de l’État dans l’après-midi du vendredi, pour faire ses adieux.

Cao Zhongming ambassadeur chine mali

Pour le remercier des bons et loyaux services rendus à notre pays, le Président Ibrahim Boubacar KÉITA a élevé SEM CAO Zhongming à la dignité de Commandeur de l’Ordre National du Mali à titre étranger. C’est donc en homme comblé d’étrenner du métal précieux, mais au cœur déjà serré de nostalgie que le diplomate chinois s’apprête à quitter notre pays cette semaine.

Il garde son fauteuil au chaud pour une dame qui sera sa remplaçante. De mémoire d’observateur de la sphère diplomatique, celle-là, nous n’avons pas encore son nom, sera la première dame ambassadrice de Chine au Mali.

L’audience d’adieu a permis au Chef de l’État et à son hôte de jeter un regard rétrospectif sur le grand bond qualitatif effectué par la coopération sino-malienne d’une part, et envisager le futur de cette coopération qui prend du volume d’autre part.

La récente visite du Président IBK à Tianjin, au Forum Économique Mondial d’été, a été une belle occasion pour prospecter les énormes potentialités de cette coopération.

Répondant aux questions de nos confrères de l’Ortm et de l’Essor, SEM CAO Zhongming a déclaré, sans détour, qu’il y a du travail que Maliens et Chinois vont devoir continuer. En s’exprimant ainsi, le diplomate chinois pense, à juste raison, à toutes ces conventions et à tous ces accords que la délégation présidentielle à signés il y a peu en Chine. Mais il pense en particulier aux nombreux chantiers en cours dont le fleuron est constitué de deux projets : le chantier de la RN6 (Bamako-Ségou) et celui du Campus universitaire de Kabala.

Tous les observateurs avertis en conviennent, la coopération sino-malienne est dans une phase particulièrement ascendante. Selon le diplomate chinois, de nombreux projets sont déjà ficelés et vont entrer bientôt dans une phase d’exécution. Ces projets portent aussi bien sur la santé, l’éducation que le sport.

CAO Zhongming qualifie la coopération sino-malienne de coopération performante et très diversifiée appelée à se diversifier. Il n’a aucun doute sur les capacités des autorités nationales à faire du Mali un pays émergent dans un horizon relativement court.

Le diplomate chinois s’en va, non sans exprimer sa gratitude aux autorités et au peuple du Mali qui l’ont chaleureusement accueilli, et lui ont offert toutes les facilités de nature à l’aider à remplir sa mission à la satisfaction de nos deux pays.

CAO Zhongming quitte notre pays, satisfait d’avoir joué une partition utile dans le renforcement de la coopération sino-malienne, et imbibé de la culture malienne. Il sera, comme de nombreux autres diplomates étrangers ayant vécu parmi nous, un héraut de la culture malienne.

Source: Présidence

SOURCE: Soir de Bamako  du   21 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.