Le pourquoi Bamako sera la capitale culturelle de la CEDEAO.

Tout royaume divisé contre lui-même est dévasté,  et une maison s’écroule sur une autre.

  • Jésus le Christ

Si l’on parle du Mali, on se réfère à Bamako. Mali ne faisait pas une partie des grandes histoires de l’Afrique Noire seulement mais encore le monde entier. Dans l’histoire globale ce n’est que le Mali qui eut été  achevé la tolérance religieuse, ethnique ainsi que culturelle ce dont les Nations Unies, les Toutes-puissantes n’en achevaient pas. Il eut converti en Islamisme au 15e siècle. Heureusement, les historiens nous dévoilaient  toujours que nul roi malien ne fut djihadiste ou fit la guerre sainte.  Voilà pourquoi Ibn Batouta aurait pour dire « la sureté est complète dans tous les pays. Le roi ne pardonne point, à celui qui se rend coupable d’injustice. Le voyageur n’a pas à craindre les brigands, les voleurs, ravisseurs…».  Dans un seul but d’éliminer des disparités  économiques dans les Etats membres  au niveau du développement durable, on doit respecter les histoires car on est peuple de la même histoire. Tous les pays de l’Ouest africain sont des grands empires chutés tels que : Mali, Songhaï, Dahomey, Ghana, Achanti, Benin, Oyo et Katsina. Ils se fusent interconnectés. Pourquoi pas, de nos jours ?  Que nous soyons se réunir sous les ailles de cette CEDEAO pour rebâtir un empire du 21e siècle qui reprendra l’Afrique Noire. La langue ne sera jamais le nœud gordien car l’empire de Mali aussi était multilinguistique et polyculturel. Il y avait sous un roi, des peuples variés tels que les Touareg, les Ouolof, les Malinké, les Bambara, les Songhaï, les Peul, les Toucouleur, Les Dialonké etc. Comment y arriverons-nous ?

Décentraliser Pour S’intégrer

Prenons l’exemple du Nigeria qui est reparti administrativement entre quatre Capitales: La Capitale politique se trouve à Abuja (Nord Central), la Capitale commerciale, Kano (Nord-Ouest), la Capitale économique  c’est Lagos (à l’Ouest) et la Capitale culturelle c’est Calabar au Sud. Il le fit ainsi pour compenser les moins-values fiscales des sous-développés Etats. Il avait pour son but d’apporter le développement durable à ses citoyens.  La CEDEAO sera si forte à dominer les violences et les injustices comme l’Empire du Mali au cas où elle décentralise le pouvoir de son siège d’Abuja. Qu’Abuja se tienne la Capitale politique, Bamako-la Capitale culturelle grâce à son histoire écoulée, Abidjan-la Capitale commerciale, et Praia, la Capitale économique. En décentralisant les pouvoirs, on s’intègre afin de bâtir une CEDEAO du peuple car elle demeura parmi les mondes pas loin comme auparavant.

En fin, un centre des recherches devra être créé. Il se servira un mécanisme de mener les recherches sur les Empires chutés afin de reconstruire le nôtre. Les Etats Unis sont bâtis sous-entendement sur les archétypes d’Empires Gréco-Romains.  L’Empire de Mali est une référence pour le monde entier.

Carnival Culturel De La CEDEAO (CCC).

L’un des développements que Bamako peut nous accorder est culturel. Le paysage malien est du sahel. C’est une région continentale mais les gens y habitent toujours. Donc, on se sert de ses patrimoines (Mosquée de Sankore, de Djenne, les manuscrits des al-Din Abu al-Abbas Ahmad ibn al-Hajj al-Amin al-Tawathi al-Ghalawi’s Kashf al-Ghummah fi Nafa al-Ummah etc.) pour inviter les placements externes chez nous. Comment on l’achèvera ? On doit créer le Carnival Culturel de la CEDEAO où toutes les capitales culturelles des Etats membres seront unies à Bamako pour célébrer la grande finale après avoir célébrée les leurs dans les Etats respectivement dans le trimestre de fin de l’année. La raison c’est pour développer nos grandes villes et des villages qui nous amèneront à la CEDEAO du peuple.

La Structure Politique De La Capitale Culturelle.

Tous les ministres du Tourisme et de la Culture seront sous le ministre de la CEDEAO directement. La raison c’est que ces ministres seront élu l’un d’eux au naufrage universel  pour un mandat de trois ans non-renouvelable du fait que tous les Etats membres seront représentés au Siege de Bamako l’un après les autres. Le leadeur doit être le citoyen de CEDEAO. Il doit organiser obligatoirement le Carnival Culturel de la CEDEAO deux fois avant de finir son mandat.

Les Atouts Du Carnival Culturel De La CEDEAO

  • L’intégration politique, économique, et commerciale, reste irréalisable si l’on ne considère jamais l’intégration socioculturelle car c’est elle qui boostera le tourisme apte à provoquer la croissance économique 100%  de notre région.
  • Un enjeu : la culture ouest africain sera animée et répandu dans l’entièreté du monde afin de nous octroyer l’hégémonie culturelle en Afrique en réveillant nos valeurs traditionnelles surtout celles qui respectent l’humanité.
  • Les taux de chômages seront réduits car les jeunes et les femmes trouveront les emplois.
  • Les guerres d’intérêts seront réduites.

Conclusion

Reconnaitre ce dont on est, ce dont on a, c’est la première démarche de défiler envers la grandeur qu’on cherche aux quatre vents du globe du fait que notre développement invitait les investissement du monde, le chômage est contrôlé, la sureté est garantie, les peuples sont unis, etc. La CEDEAO sera apte de se trouver au comblement de suprématie en Afrique si elle partage les pouvoirs d’Abuja entre les grandes Capitales nationales de ses Etats dans un seul but de s’amener aux citoyens pour établir les ETATS UNIS DU PEUPLE OUEST AFRICAIN (EUPOA) en anglais (UNITED STATES OF WEST AFRICAN PEOPLE « USWAP» ).

Waliya Yohanna Joseph

Auteur de la récolte de vie, Souffrance C’est Une Grandeur, Quand l’Afrique se lèvera etc.

Université de Calabar, Calabar-Nigeria.

Email: waliyayohannajoseph@unical.edu.ng

Par Midi-Info

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *