Le PM Modibo Kéita : « le Mali a besoin du soutien de la communauté internationale »

Bamako, la capitale accueille depuis ce matin, pour la deuxième fois, la conférence internationale des donateurs pour le développement « Ensemble pour le renouveau du Mali ».

confrence internationale donateurs developpement Ensemble renouveau du Mali

A la suite de la 4e réunion tenue à Paris le 30 septembre 2014, cette conférence se tient au Centre international de conférence de Bamako ce lundi 17 février pour parachever le travail entamé à Bruxelles en mai 2013.

Plusieurs personnalités notamment des membres du gouvernement étaient présentes. En première loge, le Premier ministre, Modibo Kéita entouré du ministre Français de la Francophonie, Annick Girardin et de Christ Stylianides, commissaire de l’Union européenne de l’aide humanitaire et de la gestion des crises. Etaient présents également à ce grand rendez-vous, les membres des corps diplomatiques et consulaires au Mali, des représentants des organisations internationales, des représentants des institutions financières et Agences de développement.

La tenue de cette réunion, 5e du genre offre une opportunité de faire l’Etat d’exécution de l’engagement pris à Bruxelles par le gouvernement du Mali et ses partenaires. Cette réunion permettra aussi, selon le ministre du Développement social et de l’Economie solidaire, Hamadoun Konaté, au gouvernement de faire le bilan des résultats atteints au niveau du Plan de relance durable pour le Mali et de mieux cerner les défis et enjeux prioritaires des conclusion très prochaine des pourparlers inclusifs inter-maliens d’Alger.

« La communauté internationale ne pourra venir en aide de ces accords, dont l’enjeu est de taille pour le Mali, que si ces accords sont définitivement résolus ainsi que la mise en œuvre des engagements pris à Bruxelles », a souligné Annick Girardin.

De son coté, le Premier ministre, Modibo Kéita se dit reconnaissant envers la communauté internationale pour l’extraordinaire mobilisation au coté du Mali à un moment très difficile de son existence.

Dans la situation actuelle nous avons constaté que le langage de la vérité, doit être un langage qui uni le Mali et son gouvernement. « C’est pourquoi, qu’il me soit permis aujourd’hui par rapport à la situation du Nord, de voir comment les organisations des nations unies à travers la Minusma accomplit son rôle de défense des populations. Le Mali a besoin du soutien de la communauté internationale », a indique le Premier ministre Kéita.

A.T.Dansoko

Source: Malijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.