L’appui technique et logistique de la Minusma aux FSM se poursuit !

Le 22 avril dernier, la Police de la MINUSMA (UNPOL) a procédé à la remise officielle de plusieurs armureries mais également, à la clôture de formation sur le genre et les violences basées sur le genre. Deux cérémonies pour deux activités qui ont le même but : appuyer les FSM afin qu’elles jouent le rôle qui est le leur dans le retour définitif de la paix et de la sécurité au Mali, gages du développement.

commissariat police 1er arrondissement

Intégralement financé par le Commonwealth d’Australie pour un montant global de 80.000.000 FCFA, soit 137. 712 USD environ, ce projet d’armureries a pour objectif de mettre aux normes standards, des magasins d’armes par l’installation de râteliers (étagères où l’on entrepose des armes) et la sécurisation de huit armureries des FSM, dont quatre réceptionnées à Bamako, et quatre autres, très prochainement à Mopti.

 

Dans la capitale du Mali, ce sont donc les Commissariats des 1er et 3ème  arrondissements de Police,  les Brigades Mobile d’Intervention de la Douane et Territoriale de Gendarmerie de Bamako qui ont bénéficié de cet appui. Selon Abdramane Diakité, Commandant des Douanes : « nous sommes ravis par ce projet car c’est une première dans l’histoire de la Douane Malienne… avant nous conservions nos armes dans les mêmes bâtiments que les marchandises, ce qui a fait qu’en 2014, lors de l’attaque de notre poste, les assaillants pensant piller des vivres ont aussi découvert des armes qu’ils ont emporté dans leur fuite ».

Placée sous l’autorité du Colonel Djibril N’DIME, représentant le Chef de la Composante Police de la MINUSMA, cette cérémonie sobre mais pleine de sens, s’est déroulée au Commissariat du 1er  arrondissement de Bamako, au cœur de la capitale et en présence de plusieurs autorités, dont les représentants des Directeurs Généraux de la Gendarmerie, de la Police, de la Douane et de la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération des Armes Légères  et de petit calibre.

 

La réhabilitation de ces armureries permettra à coup sûr, de lutter contre les fréquentes attaques d’individus mal intentionnés, en quête d’armes de guerre pour commettre leurs forfaits, ce qui bien évidemment nuit au processus de paix en cours au Mali. Elle contribue en effet à l’ancrage de la sécurité dont les populations ont tant besoin.

 

Logistique et technique : un tandem efficace

 

Ce même  jour (le 22 avril dernier), s’est tenue à l’Ecole Nationale de Police (ENP), la clôture d’une formation sur le genre et les violences  basées sur le genre, dispensée par l’équipe de formation de la Police de la MINUSMA  au profit d’une vingtaine de stagiaires des Forces de Sécurité du Mali dont plusieurs femmes, comme c’est régulièrement le cas et conformément à la politique de la Mission.

 

Cette  cérémonie de clôture de formation a été présidée par le Directeur de l’Ecole Nationale de Police, le Commissaire Divisionnaire Mamy Sylla, représentant le Directeur Général de la Police Nationale, et  en présence de plusieurs UNPOL  désignés comme  formateurs dans ladite Ecole.

 

Après l’allocution du Directeur de la formation, s’en est suivi le discours  du Représentant  du Directeur Général de la Police Nationale qui a commencé par saluer l’initiative de la Police des Nations Unies, avant de l’exhorter à apporter toute sa contribution dans la réforme de la Police Nationale.  Selon lui, le genre fait référence à toutes les personnes sans tenir compte des  sexes,  même si les statistiques ont démontré que les femmes constituent la majeure partie des victimes de cette forme de violence.

A l’issue de cette session, les stagiaires se disent mieux aguerris pour faire face à ce véritable fléau, accentué par la crise politique, sécuritaire et institutionnelle que le pays a connu et dont il tente de sortir.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *