L’Ambassadeur Boualem Chebihi à l’occasion du 64ème anniversaire de la révolution algérienne : « Le soutien du Mali à la révolution algérienne a été fort »

Dans son discours prononcé à l’occasion du 64ème anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne, l’Ambassadeur de l’Algérie au Mali, Son Excellence Boualem Chebihi, a rappelé que le soutien du Mali à la cause de son pays a été fort dans le combat contre le colonisateur.

L’Ambassadeur de l’Algérie au Mali a respecté la tradition en organisant le 2 novembre dernier une réception en sa résidence sise à Daoudabougou en commune V du district de Bamako à l’occasion de la commémoration du déclenchement de la révolution algérienne, le 1er novembre 1954. C’était en présence de Mme Kamissa Camara, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, des membres du gouvernement, du corps diplomatique et consulaire.

« C’est un réel plaisir pour mon épouse et moi de vous accueillir à l’occasion du 64ème anniversaire du déclenchement de la révolution algérienne », a déclaré le diplomate algérien qui a présenté ses excuses pour les retards accusés dans le démarrage de la cérémonie, dus à la participation des membres du gouvernement au conseil des ministres.

Boualem Chebihi a rappelé que cette révolution a été couronnée par l’indépendance de l’Algérie. Il a mis l’accent sur les réalisations faites par son pays. « L’Algérie consolide sa sécurité et sa stabilité », a-t-il affirmé. L’amélioration des conditions de vie des populations constitue une préoccupation pour les plus hautes autorités algériennes. Selon lui, la cohésion sociale se consolide grâce à la politique nationale de réconciliation conduite par le Président Abdel Aziz Bouteflika. Le diplomate algérien a vanté les bienfaits du vivre-ensemble qui revêt à ses yeux une importance capitale.

L’ambassadeur de l’Algérie au Mali a salué les progrès réalisés dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger. Il n’a pas manqué d’appeler les différentes parties à accélérer le processus.

S’adressant aux nouvelles générations, l’Ambassadeur a magnifié le soutien apporté à la révolution algérienne par le Mali. « Le soutien du Mali à la révolution algérienne a été fort », a-t-il rappelé en donnant des détails sur la présence à Gao  du Front Sud où officiait Abdel Aziz Bouteflika. A l’en croire, les relations sont excellentes entre le Mali et l’Algérie. « Je travaille à les renforcer », a fait savoir le diplomate qui s’est réjoui du dynamisme de la coopération dans les domaines économiques, commerciales, techniques, etc.

Saluant la bonne tenue de l’élection présidentielle, il a souhaité beaucoup de réussite au Président IBK, au Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga et au gouvernement. Pour terminer, il a rendu un hommage mérité à ses compatriotes vivant au Mali avant de formuler des vœux pour la prospérité des deux pays.

Selon le chef de la diplomatie malienne, cette date marque le début de la longue marche du peuple algérien vers l’indépendance. Le gouvernement du Mali apprécie la coopération dynamique et fructueuse entre les deux pays. « Notre pays demeure reconnaissant envers l’Algérie, chef de file de la médiation », a reconnu Kamissa Camara en rappelant que le Mali va respecter ses engagements auxquels il a volontairement souscrit dans le cadre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Elle a salué, au nom du gouvernement du Mali, le leadership du Président Abdel Aziz Bouteflika pour la présence accrue de son pays sur la scène africaine.

La Rédaction

Le challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *