Jica Alumni association du Mali : BOUBACAR A. GASSAMA AUX COMMANDES

Pour la mise en œuvre de l’aide publique au développement (APD), les autorités nipponnes ont créé en 1974, l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA ou Japan International Cooperation Agency) qui opère dans des pays comme le nôtre pour promouvoir la coopération internationale et contribuer à la croissance économique et à la valorisation sociale des régions et pays en développement.

drapeau malien japonais cooperation
Au Mali, la JICA intervient dans les domaines de la sécurité alimentaire, de l’adduction d’eau potable, de l’éducation, de la santé, des infrastructures et de la formation des ressources humaines. Dans ce dernier volet, plus de 400 fonctionnaires maliens ont été formés au Japon.
La JICA collabore avec la JAAMA (Jica Alumni Association du Mali) créée en 1994 et composée d’anciens stagiaires maliens au Japon. Jica Alumni Association du Mali vient de renouveler sa direction. Le nouveau bureau exécutif de 12 membres élu pour trois ans (2015-2018), présidé par Boubacar A. Gassama, a été félicité mercredi dernier par l’ambassadeur du Japon dans notre pays, Akira Matsubara. C’était au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans les locaux de sa résidence à Sébénicoro.
L’événement a regroupé autour du chef de bureau de JICA, Sonoko Iwamoto, le ministre de l’Éducation nationale, Kenékouo dit Barthelemy Togo, le président et le président d’honneur de la JAAMA, respectivement, Boubacar A. Gassama et Tidiani Badian Kouyaté, ainsi que de nombreux invités.
Le nouveau président de la JAAMA a expliqué que l’association s’emploie à aider les populations à se développer dans l’autosuffisance alimentaire, l’éducation, la santé. Pour en être membre, l’adhérent doit acquérir une carte de membre (5.000 Fcfa) et s’acquitter d’une cotisation mensuelle (1000 Fcfa).
Boubacar A. Gassama a promis de porter haut le flambeau de l’organisation à travers le rapprochement des peuples japonais et malien dans le développement socio-économique.
L’ambassadeur du Japon a, lui, salué les efforts de la JICA et de la JAAMA dans l’organisation des différents stages et de l’accueil des stagiaires maliens au Japon qui ont été les premiers actes posés à la reprise de la coopération bilatérale. « Je félicite le président d’honneur et les membres du nouveau bureau de la JAAMA. Ils ont été de vrais promoteurs de la culture japonaise, et à ce titre, ont droit à notre profonde reconnaissance, ainsi qu’à celle du peuple japonais », a indiqué le diplomate.
S’adressant aux anciens stagiaires, Akira Matsubara a dit qu’il comptait sur eux pour toujours hisser plus haut la coopération entre son pays et le nôtre. « Les différents stages vous ont permis de renforcer une autre conception de l’apprentissage fondé non pas sur l’accumulation des connaissances mais sur l’appropriation des compétences. Il vous incombe dès à présent de partager les fruits de ces riches exercices que vous avez, en mettant l’accent sur l’utilisation des pratiques actives nécessaires », a précisé Akira Matsubara.
En leur réitérant l’accompagnement de l’ambassade, il a souhaité « une longue existence et une prospérité toujours croissante à la JAAMA pour le plus grand bien de la coopération maliano-niponne ».
S. TANGARA

source : L Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.