Coopération Sino-malienne : Human Well Pharma Afrique ouvre une unité à Sanankoroba

Aux fins de permettre l’autosuffisance du Mali en matière de produits pharmaceutiques, le Président de la République avait sollicité, lors de sa visite en 2014, l’appui de la République populaire de Chine. Cela s’est concrétisé depuis 2015 par la construction d’une unité pharmaceutique à Sanankoroba, à 30 km  de Bamako sur la route de Bougouni. L’usine qui fonctionne déjà, a été inaugurée le mardi 15  mai 2018 par  le Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keïta, qui a procédé à la rupture du ruban. Il avait à ses côtés le ministre du Développement Industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim et plusieurs membres du gouvernement. On notait, outre les autorités administratives  et coutumières de Sanankoroba, la présence du président de la Haute Cour de Justice, l’honorable Abdramane Niang. La cantatrice Saramba  Kouyaté  et son orchestre ont donné un caractère festif à  l’évènement devant un public local visiblement enchanté.

Human Well Pharma Afrique est une unité de production pharmaceutique  chinoise implantée à Sanankoroba, cercle de Kati, à 30 km de Bamako sur la route de Bougouni. Elle a coûté près de 30 milliards FCFA et emploie 230 personnes dont 10 expatriés chinois.  Human Well Pharma est une référence dans toute l’Afrique. Car, elle dispose d’une capacité avérée, d’un personnel hautement qualifié et d’outils de dernière génération. Les standards internationaux en matière environnementale, technologique et médicale ont été strictement observés tout au cours du processus de son édification.

Prenant la parole en premier lieu, le représentant du Chef de village de Sanankoroba, après le mot de bienvenue, a souligné  l’impact positif  de l’implantation de cette unité industrielle dans son village.  A partir du moment où,  en plus  de l’emploi  local, sa commune perçoit le payement  de l’impôt local.  Mamadou Zan Traoré, le maire de la Commune, a quasiment répété les mêmes mots de satisfaction  que son prédécesseur. Mais, pour lui, le seul bémol est que sa commune ne dispose toujours pas d’un CSCOM qui réponde aux normes internationales requises. Pour cela, l’édile de Sanankoroba a demandé au Président de la République de tout faire pour que « la promesse du ministre de la Santé, Prof Samba Sow, soit une réalité dans les brefs délais ».

Le DG de  Human Well Pharma Afrique, après s’être réjoui de l’hospitalité malienne, a procédé  à un bref rappel des caractéristiques techniques de son unité. Il n’a pas manqué de souligner les difficultés  qu’elle rencontre, notamment, le coût élevé des matières premières. Il a également sollicité l’appui de l’Etat afin que son unité puisse profiter du marché public. Le représentant de l’Ambassade de Chine au Mali a procédé à la revue de la coopération multiforme de son pays avec le nôtre.  Il a surtout  rappelé l’existence de la mission médicale chinoise et de l’hôpital du Mali.

Le Ministre du développement industriel a tout d’abord loué le Chef de l’Etat pour sa politique économique « clairvoyante » qui attire les investisseurs, et indiqué que l’usine de produits pharmaceutiques de la société  Human Well, est le fruit de son engagement. Mohamed Ali Ag Ibrahim a félicité et remercié  le promoteur, pour le choix porté sur notre pays pour la réalisation de ce joyau industriel qui répond aux normes internationalement admises sur le plan architectural que sur la fabrication et la commercialisation des molécules pharmaceutiques. Il a aussi exprimé sa gratitude aux autorités communales et coutumières de Sanankoroba, pour  leur accueil et les nombreuses facilités accordées pour la réalisation de l’usine. Le ministre a regretté le fait qu’au Mali, l’on s’est accommodé  du déclin des industries. Alors que, selon lui, « il n’y a pas de puissance économique et de prospérité sans industrie forte, dynamique et diversifiée ». M. Ag Ibrahim a profité de l’occasion pour lancer un appel solennel aux services spécialisés dans la lutte contre la fraude et la contrefaçon afin que des mesures énergétiques soient appliquées pour préserver le secteur industriel.

GMT

Le challenger

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *