Coopération Mali-Chine : L’AGE DE LA PROVIDENCE

Depuis 55 ans, la coopération entre les deux pays n’a cessé de s’approfondir et de se diversifier pour couvrir aujourd’hui tous les domaines du développement

cooperation drapeau malien chinoisIl y a 55 ans, notre pays et la République Populaire de Chine établissaient des relations diplomatiques. C’est précisément le 25 octobre 1960 que les dirigeants des deux pays décidèrent d’établir ces relations. La décision sera publiée le 27 octobre simultanément à Beijing et à Bamako. Depuis, la coopération bilatérale n’a cessé de s’approfondir et de se diversifier.

A l’occasion du 55è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, l’ambassadeur de Chine, Mme Lu Huiying, a offert une réception dans les locaux de représentation diplomatique.
La fête a réuni beaucoup de monde : plusieurs membres du gouvernement dont le ministre des Maliens de l’extérieur, Abdoulaye Sylla, assurant l’intérim de son collègue des Affaires étrangères, des députés, des diplomates, des opérateurs économiques. La communauté chinoise au Mali et les nombreux amis de la Chine au Mali étaient aussi de la partie.
Plaçant l’événement dans son contexte, Mme Lu Huiying, a fait référence au célèbre penseur chinois, Confucius, qui disait que 55 ans, c’est l’âge de la providence. Entre le Mali et la Chine, c’est justement le cas. En effet, pendant un demi-siècle, les deux pays, main dans la main, ont fait face ensemble aux défis du développement économique, social et culturel.
Pour la diplomate, en prenant la décision clairvoyante d’établir des relations diplomatiques le 25 octobre 1960, les dirigeants historiques, Mao Zedong et Modibo Keita, ont inauguré un nouveau modèle de coopération Sud-Sud. Depuis, que de chemin parcouru. Ce chemin était retracé à l’occasion de la réception sur les murs du grand hall de l’ambassade avec des photos montrant des réalisations de cette coopération.
« Cette coopération a obtenu des fruits abondants dans des domaines comme la politique, l’économie, la culture, les infrastructures, l’éducation, la santé ou encore la sécurité », a énuméré l’ambassadeur citant entre autres réalisations concrètes qui témoignent de l’exemplarité des relations sino-maliennes, les projets Sukala et N-Sukala, le stade du 26 Mars, le CICB, l’hôpital du Mali ou encore le pont de l’amitié sino-malienne de Bamako. Et avec les projets en cours et à venir, les relations entre nos deux pays seront plus élevées. Au nombre de ces projets, elle a cité le campus universitaire de Kabala, le Centre de formation professionnel de Bamako, la rénovation du CICB.
Mme Lu Huiying a, par ailleurs, évoqué la conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine prévue en décembre prochain. Un sommet qui va décider d’une série de nouvelles mesures de développement de la Chine et de l’Afrique. La diplomate s’est dite « émue  de constater que tant d’amis maliens gardent toujours les beaux souvenirs de la visite au Mali du Premier ministre chinois Zhou Enlai en 1964 et peuvent encore chanter l’Orient Rouge ».
Pour sa part, le ministre des Maliens de l’extérieur a salué la présence constante de la République populaire de Chine au coté de notre pays sur les différents chantiers du développement. Outre ces chantiers, Abdoulaye Sylla a fait cas des dons et engagements de la Chine à l’endroit de notre pays durant la crise politico-sécuritaire qu’il a traversée. Tout en saluant les progrès économiques de la Chine et son leadership sur la scène mondiale, Abdoulaye Sylla s’est félicité des concertations permanentes et de la convergence de vue entre les deux gouvernements dans les instances de décisions internationales.
Après ces deux interventions, le ministre Sylla et l’ambassadeur Lu Huiying ont procédé à la coupure du gâteau d’anniversaire, avant que les convives soient invités à déguster des plats chinois.

L. ALMOULOUD

source : Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *