Coopération : l’OCI prête à soutenir le Mali

En vue d’approfondir les échanges sur les questions d’intérêt commun, le secrétaire général de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), SE Hissein Brahim Taha, est arrivé au Mali, où il a été reçu par le chef de l’État, vendredi 5 août 2022. L’organisation a exprimé son soutien à ce pays sahélien confronté à d’énormes difficultés.

En visite dans les États membres en vue de les consulter sur les questions et les développements à l’agenda de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), le secrétaire général de l’organisation a foulé le sol malien, jeudi 4 août 2022. Un pays confronté à une crise multidimensionnelle.

Au cours de cette visite en République du Mali, SE Hissein Brahim Taha a rencontré le président de la transition, col. Assimi Goïta, dans la matinée du vendredi. Les relations entre l’organisation de la coopération islamique et la République du Mali ainsi que les moyens de les renforcer ont été au menu des échanges. Aussi, l’évolution de la situation dans la région du sahel, dont les problèmes sont similaires, et les questions régionales et internationales ont-elles été évoquées.

Selon le secrétaire général de l’OCI, le Mali, pays membre de l’OCI et surtout membre fondateur, est agressé. « Le pays est attaqué et nous pensons qu’il est en droit de se défendre et qu’il peut se défendre », se convainc-t-il.

 L’incendie de la Mosquée al-Aqsa

Malgré toutes les difficultés que le Mali traverse, l’OCI se porte volontiers à le soutenir. « C’était un devoir pour nous de venir saluer SE le président de la transition et lui dire combien l’organisation tient à la paix, à la stabilité et au développement », a indiqué SE Hissein Brahim Taha. L’organisation réfléchit également à comment « apporter un soutien effectif au Mali et aux autres pays de l’Organisation ».

En dépit de toutes ces difficultés, dit-il, l’OCI a toujours été aux côtés du Mali et peut toujours faire ce qu’il a toujours fait. En plus de la présence de la banque islamique, l’Organisation peut ouvrir plusieurs autres chantiers au Mali, comme la construction des routes, le soutien à la santé ainsi qu’à l’éducation.

Pour rappel, l’Organisation de coopération islamique (OCI) compte 57 États membres. Elle est la deuxième plus grande organisation après les Nations unies. « L’Organisation est le porte-voix du monde musulman dont elle assure la sauvegarde et la protection des intérêts dans l’esprit de promouvoir la paix internationale et l’harmonie entre les différents peuples du monde », lit-on sur leur site internet. Elle a été créée le 25 septembre 1969, à la suite de « l’incendie criminel » de la Mosquée al-Aqsa de Jérusalem occupée.

Chiencoro Diarra

Source: Sahel Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.