Audiences à Koulouba : LE CHEF DE L’ÉTAT REÇOIT L’AMBASSADEUR DU MAROC ET UNE DÉLÉGATION DU PARLEMENT DE LA CEDEAO

Hier, le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta, a successivement reçu en audience l’ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri, et une forte délégation du Parlement de la Cedeao.


Avec l’ambassadeur du royaume chérifien, les discussions ont porté sur les relations bilatérales et la situation dans notre pays. Nul besoin de rappeler la profondeur des relations d’amitié existant entre nos peuples et qui se densifient au fil des années. Au diplomate marocain, le président de la République a, une fois de plus, réaffirmé «son attachement à cette coopération bilatérale» et souhaité son extension à tous les domaines.

Cette audience était, pour Hassan Naciri, l’occasion de transmettre au président Keïta les salutations fraternelles du Roi Mohamed VI et aussi de lui faire part de «quelques gestes de solidarité que Sa Majesté a marqués à l’endroit du Mali, un pays frère et ami». Hassan Naciri n’a pas donné de précision sur ces «gestes de solidarité». Mais, on se souvient que le Maroc, dans le cadre de la mise en œuvre du projet de coopération Sud-Sud, a récemment offert un important lot de matériels au département de l’Agriculture et celui de la Pêche.
Concernant la situation sociopolitique du Mali, le diplomate marocain a affirmé avoir été rassuré par le chef de l’Etat quant à «l’évolution positive de cette situation, singulièrement par rapport à la prise en charge par le gouvernement de tous les dossiers prioritaires en matière de développement et de prospérité».
La série d’audience s’est poursuivie avec la délégation du Parlement de la Cedeao, conduite par Moustapha Cissé Lo, président de cette Institution parlementaire. Ces envoyés de l’Organisation sous régionale étaient dans notre pays pour une mission de contrôle sur l’état de mise en œuvre de l’accès aux soins de santé des personnes déplacées. Une façon pour eux de démontrer leur intérêt pour la situation difficile que traverse le peuple malien. «Le Mali traverse des moments un peu difficiles à cause des ennemis de la paix et le Parlement avait décidé de faire une mission d’information et de contrôle sur le terrain à Mopti, où il y a des pertes en vies humaines», a déclaré Moustapha Cissé Lo. Et de poursuivre : «En tant que parlementaires, on ne pouvait pas rester indifférents». Cette mission aura ainsi permis à la délégation de rencontrer les déplacés, mais aussi de recueillir des informations utiles et nécessaires pour s’impliquer davantage dans la résolution de cette crise.
Lors de cette rencontre avec le président Keïta, la délégation a présenté ses condoléances à l’ensemble des Maliens pour les pertes en vies humaines (civils et militaires). Et elle a promis au chef de l’Etat de s’impliquer davantage au niveau du Parlement, en faisant des propositions de sortie de crise, mais aussi en sensibilisant les organisations internationales pour un soutien plus accru à notre pays.

Issa Dembélé

Source: L’Essor- Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *