14ème Sommet de l’OCI à la Mecque: L’OCI satisfaite des progrès accomplis par le Mali dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation de mai et juin 2015

Le Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keita, a assisté ce 1er juin 2019 à la Mecque au 14ème Sommet ordinaire de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI) sous la haute présidence du serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salmane Ben Abdelaziz Al Saoud du Royaume d’Arabie Saoudite . Le thème de ce sommet ordinaire est « main dans la main vers l’avenir ». En plus de ces nombreux dirigeants des pays musulmans du monde entier membres de l’OCI à la Mecque , étaient également présents dans la salle Al Safa Palace , des dirigeants des 5 pays membres du G5-Sahel.

Pour ce 14ème Sommet de la conférence à la Mecque,les membres ont examiné la position des États membres de l’OCI sur les derniers développements de la question palestinienne et annoncé une position unifiée sur les développements récents dans un certain nombre d’États membres de l’OCI. Le Sommet a chargé le Secrétaire général d’entreprendre les démarches nécessaires pour la création du Fonds d’affectation spéciale conformément aux résolutions pertinentes de l’OCI. Le 14 ème Sommet islamique a examiné le Rapport du secrétaire général et a adopté la déclaration de Makkah. Un communiqué final a sanctionné l’issue des travaux .
Il a été l’occasion pour la Oummah islamique de condamner et de faire une déclaration dite déclaration de la Mecque sur le terrorisme sous toutes ses formes et de dire au monde entier que la religion musulmane est une religion de paix et de solidarité. En plus de la lecture de la déclaration du sommet « déclaration de la Mecque », le communiqué final aborde de nombreuses questions actuelles dans le monde de la Oummah Islamique ( prendre des positions claires sur les événements récents concernant les communautés musulmanes et les minorités, le discours de montage de la haine contre les communautés musulmanes, l’islamophobie, la nécessité de lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent, et d’autres politiques, questions économiques, culturelles et sociales intéressant l’OCI).

Dans ce communiqué final ,concernant le Mali et le G5-Sahel , notre pays a été en l’honneur au cours de ce sommet car dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger et signé à Bamako ; la conférence a pris note avec satisfaction des progrès accomplis à ce niveau depuis la signature de l’accord de paix et de réconciliation d’Alger au Mali les 15 mai et 20 juin 2015 et a invité les états membres et les institutions financières de l’OCI , en particulier la Banque Islamique de développement à contribuer à la mise en œuvre de cet accord et au développement à long terme du nord du Mali. Elle a également appelé à une intensification de l’aide nécessaire au développement social et économique et là reconstruction des régions du nord du Mali. Les efforts constants du Président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Ibrahim Keita , ont porté leurs fruits car grâce à son leadership et ses plaidoyers à l’international et auprès des organisations internationales, et sachant le rôle important du Groupe de la Banque Islamique de développement (BID) qui s’emploie à promouvoir , le développement intégré des membres de l’OCI et la coopération communautaire , ainsi qu’à favoriser le développement de la finance islamique , des infrastructures et du secteur privé, de nombreuses opportunités de développement socio-économique se présentent désormais pour notre pays.

Dans le cadre de la réduction de la pauvreté dans les États membres, en encourageant un développement répondant aux attentes des plus démunis et en soutenant le développement humain ; la conférence a souligné le rôle important du Fonds de solidarité islamique pour le développement (FIDS), membre du groupe de la BID.

Concernant le G5-Sahel , la conférence a réitéré son soutien d’une part , aux pays du sahel , en particulier au G5-Sahel , notamment à travers plusieurs mesures au nombre desquelles le renforcement des capacités des forces de défense et de sécurité desdits pays et, d’autre part , à leurs efforts de lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Elle a appelé les États membres à soutenir les pays du G5-Sahel dans leurs efforts sincères pour lutter contre le terrorisme et assurer leur détention

La conférence a noté également avec satisfaction que le Programme d’action OCI-2015 était maintenant entré dans la phase la plus critique de sa mise en œuvre et a souligné la nécessité d’une plus grande implication et d’une appropriation accrue de la part des États membres à travers l’intégration des programmes et activités de l’OCI parmi leurs priorités nationales . La conférence s’est félicitée de la décision d’organisation d’une révision à mi-parcours du Programme d’action 2020 en vue d’évaluer l’impact de ce programme et des activités qu’il comporte sur la réalisation des buts et objectifs approuvés qui lui ont été assignés.

Ont participé à ce cet important sommet aux côtés du Président de la République, le Ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, le Ministre des Affaires religieuses et du culte , le Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République , l’Ambassadeur du Mali au Royaume d’Arabie Saoudite et le Directeur des organisations internationales auprès du Ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Présidence de la République du Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *