Coopération Mali- France: Jean-Yves Le Drian annoncé à Bamako cette semaine Signature prévue de plusieurs conventions en faveur du Mali

Le ministre français des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian se rendra cette semaine à Bamako. L’information a été révélée par une source de l’Ambassade de France au Mali. Cette visite est la première depuis la chute de l’ancien Président Ibrahim Boubacar Kéïta et la prise de fonction des autorités de la Transition.

 

La France accompagnera les nouvelles autorités de la Transition.  Dans la relance du pays après les crises successives qui ont secoué le Mali. C’est ce qu’a dit l’Ambassadeur de France au Mali, Joël Meyer au Reporter du journal Nouvel Horizon lors de la réception à sa résidence de l’envoyé spécial de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Cheikh Tidiane Gadio, le 15 octobre 2020. Cette visite du chef de la diplomatie française serait une occasion pour rencontrer les autorités de la Transition.  Mais aussi pour apporter la bonne nouvelle, surtout que le pays peine à se relancer véritablement. A ce propos, plusieurs conventions seront signées entre les deux pays lors de cette visite du ministre français des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian.

« La France est prête pour accompagner les autorités maliennes. Déjà, je vous annonce que dès la semaine prochaine, le Ministre des Affaires Etrangères, Jean-Yves Le Drian sera à Bamako. Au cours de cette visite, il y aura la signature d’importantes conventions entre la France et le Mali, notamment dans le domaine de l’eau potable, énergie, assainissement et infrastructures, autonomisation des femmes dans les autres villes du Mali »,

a confié l’Ambassadeur Joël Meyer au Journal Nouvel Horizon en marge de cette réception. Il a également évoqué le soutien de la France au Mali pour le retour de l’Etat, à savoir la police, la gendarmerie et l’administration à travers la réouverture des services dans les localités jadis abandonnées. Par contre, l’Ambassadeur français a été peu bavard en ce qui concerne la libération récente de plus de deux cents terroristes en échange contre la libération de l’opposant Soumaîla Cissé, la française Sophie Pétronin et deux Italiens. Il a tout simplement fait savoir que « la France n’est pas impliquée dans cette libération » et que son pays continuera à combattre les djihadistes.

Cette réception avait réuni le groupe des Ambassadeurs francophones (GAF) dont fait partie le Mali. Présent à cette réception, le sénateur-député belge, Philippe Courard a affirmé pour sa part que cette rencontre conviviale est aussi hautement politique puisque

« toutes les personnes qui sont ici sont des amies du Mali et qui veulent qu’on construise demain un Mali de qualité au bénéfice de la (…)

 Source : Nouvel Horizon 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *