Convention de la Majorité Présidentielle -CMP- : Une bande d’incapable et d’inutile !

La Convention de la Majorité Présidentielle est vide de contenu. Du moins les partis qui la composent ne semblent pas souffler dans la même trompette. Elle est aujourd’hui en déphasage avec le Président de la République. Dans le débat sur le funeste projet de révision de la Constitution, les partis qui constituent cette majorité ont tous brillé par leur absence. Etalant du coup sur la place publique leur incapacité et leur inutilité.

 ibrahim-boubacar-keita-president-malien-ibk-bocary-treta-parti-rpm

Le Président de la République IBK a raison, sa majorité est dolosive. La preuve vient d’être donnée lors du récent débat sur le projet de révision de la constitution. C’était au Rassemblement pour le Mali (RPM), le parti présidentiel comme tout bon parti présidentiel de porter le débat, toute chose qu’il n’a jamais réussi à faire. Le RPM est aujourd’hui écartelé et en proie à des divisions internes.

 

convention majorite presidentielle cmp younouss hameye dicko rds mamadou kassa traore miria ibrahim bocar bah um rda rpm

Comme tous partis politiques de l’opposition, le RPM est aujourd’hui rattrapé par les réalités du pouvoir. Il n’a pas réussi de faire sa mutation d’un parti politique de l’opposition en parti au pouvoir. Résultat, au lieu d’être une force de proposition, les cadres du parti passent le clair de leur temps à faire de la dénonciation et de la suspicion en voyant le complot partout. Ils parlent comme des opposants oubliant parfois l’essentiel. Ils font  du déni de la réalité. Par ailleurs, le RPM semble être un parti qui n’était pas historiquement prêt à prendre le pouvoir en 2013. C’est peut-être cela qui explique la situation dans laquelle se trouve le parti aujourd’hui.

Son Président, Dr Bocari Tréta n’a fait que quelques sorties médiatiques sur le sujet. Lesquelles sorties ont été jugées lamentables par beaucoup d’observateurs. Le pire est que certains cadres du parti en privé ne portent pas de gang pour critiquer le projet. Le parti a tout simplement passé à côté de l’essentiel, sacrifiant ainsi le Président de la République à son triste sort.

Quant à l’ADEMA, PASJ, la seconde force de la CMP a été absente dans le débat. Le parti Yéléma de l’ex premier Ministre M. Moussa Mara a soufflé le chaud et le froid. Il n’a jamais défendu publiquement le projet. En fin calculateur, l’ex PM était dans un autre agenda. Le parti s’est fendu de quelques communiqués laconiques au contenu insipide.  Le CNID de Me Mountaga Tall a pour sa part fait un communiqué invitant le Président de la République à surseoir à son projet.

Ce communiqué montre l’amateurisme politique du CNID qui a joué à la démagogie. Car avant d’écrire de tel communiqué, le CNID devrait discuter la situation au niveau du bureau de la CMP. Par ailleurs, ce communiqué illustre si besoin était la situation léthargique de la CMP.  L’UDD du ministre Tiéman Hubert Coulibaly s’est contenté d’un séminaire sur ledit projet. Le  parti Yélen Kura de M. Amadou Koita n’a pas fait mieux. Son président pourtant très loquace a fait une piètre sortie dans un débat sur Africable.

Lequel débat où il  ne gardera pas un grand souvenir d’autant qu’il a été malmené par Me Demba Traoré de l’URD.  Jamais de mémoire d’homme, le transfuge de l’opposition n’a été aussi mis à mal dans un débat. Le Pr Younouss Hamey Dicko a organisé une conférence de presse folklorique au moment où le projet était à son crépuscule. Les autres partis que sont MPR du très loquace Choguel Kokalla Maïga, de l’UM RDA, du MODEC de Dr Koniba Sidibé, de l’ASMA de Soumeylou Boubey Maiga  et du CDS Mogotiguiya de Mamadou Bakary Sangaré dit Blaise ont fait le faux semblant.

Au demeurant le Président de la République n’a pas une majorité présidentielle. La CMP actuelle ressemble à un conglomérat de partis politiques aux intérêts antagonistes et divergents. La CMP ressemble à une coquille vide bonne à mettre dans la poubelle.

Famory Macalou

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *