Contentieux électorale de la Commune rurale de Niamana-Mourdiah (cercle de Nara) : la Cour suprême confirme l’élection du maire Sékou Komé !

Sékou Komé, frère de l’homme d’affaire ivoiro-malien, Cessé Komé, a été élu maire de la Commune rurale de Niamana-Mourdiah, cercle de Nara lors des élections communales du 20 novembre dernier.

election legislative bamako vote urne

Le maire sortant, Oumar Sogouna, qui est du Parena, n’avait pas digéré sa défaite. Aussi a-t-il engagé un bras de fer judiciaire avec son successeur. Il avait saisi le tribunal de Nara, puis le tribunal administratif de Bamako au fin d’annuler les suffrages des villages de Tola, Dalibougou et même Mourdiah.

Malheureusement pour lui, au niveau de toutes ces instances, le droit a été dit. C’est pourquoi le préfet de Nara avait finalement décidé que la passation de service se fasse le 23 décembre. Ce qui a été fait. Sauf qu’Oumar Sogouna était loin de dire son dernier mot. Il n’a pas hésité à faire appel devant la Section administrative de la Cour suprême. Avant même le verdict de cette haute instance, M. Sogouna était versé dans une campagne de manipulation et d’intox avec à la clé la falsification de documents administratifs. Il croyait si bien faire quand la Cour suprême a livré son verdict hier vendredi 24 mars 2017. En ce vendredi saint, les juges de l’instance suprême ont rendu un verdict sain. Ils ont débouté le plaignant en déclarant sa requête mal fondée. Ce qui clos un contentieux qui n’avait vraiment pas de sens. Etant entendu que le seule procès qui vaille, c’est celui du développement de la Commune de Niamana-Mourdiah.

A 33 ans, Sékou Komé, jeune opérateur économique de son Etat vient d’être confirmé maire de cette municipalité. Tête de liste du parti de la quenouille, la Convergence pour le développement du Mali (Codem), le jeune Komé et son parti ont réussi à engranger 5 conseillers à l’issue de l’élection du 20 novembre 2016. 7 partis étaient en compétition : la Codem, l’Adéma, le RPM, l’ADP-Maliba, Yèlèma, CNID Faso Yiriwa Ton, et le Parena.

A l’issue de la compétition, la Codem a eu 5 conseillers, le Parena 5, le CNID Faso Yiriwa Ton 5, le RPM 4, l’Adéma 3 et l’ADP-Maliba 1, Yèlèma 0. Soit en tout 23 conseillers.

La Codem, le RPM, l’Adéma et l’ADP-Maliba ont décidé de se coaliser pour la gestion de la Mairie. Cette coalition totalise 12 conseillers qui constituent la majorité absolue. Le CNID Faso Yiriwa Ton et le Parena du maire sortant, Oumar Sogouna, ont fait chemin ensemble et ont perdu.

La Commune rurale de Niamana-Mourdiah compte 42 villages et est située à 110 km de la ville de Nara.

 

A.Diakité

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *