Conflits et violations liés aux élections : La Minusma outille les médias sur les techniques de prévention

La division des Affaires électorales de la Minusma a organisé du 1er au 2 juin 2017,  à Onomo Hötel de Bamako, à l’intention des hommes des médias (publics et privés), un atelier de réflexion sur une stratégie nationale de prévention des conflits liés aux élections au Mali. L’ouverture des travaux a été faite par Frantz Mesidor de la division des affaires électorales de la Minusma avec à ses côté Marc Amougou du projet d’appui au processus électoral du Mali (Papem). Il avait comme facilitateurs Issaga Kampo, et Issa Tiéman Diarra, tous consultants d’élections au niveau de la division électorale de la Minusma.

election legislative vote urne nord mali tombouctou kidal gao

 

Plusieurs objectifs étaient  visés par ledit atelier. Primo, permettre à la cinquantaine d’hommes de médias de cerner la problématique des crises et violences liées aux élections et de les distinguer des autres types de violences et conflits. Secundo, organisation des travaux de groupes sur le «mapping des conflits  et des différentes crises au Mali» comme les catégories des conflits et violences liés aux élections et leur chronologie. Tertio, la  présentation d’une ébauche de stratégie de prévention et de gestion des crises et conflits liés aux élections pour que les participants cernent mieux  les différents axes potentiels de la future stratégie à mettre en place, les acteurs possibles, les objectifs visés, etc. Quarto, des travaux de groupes sur «le recensement des capacités des acteurs nationaux en matière de prévention et de gestion des conflits en période électorale recensées». Ici, des exemples sur le recensement des différents mécanismes de prévention et gestion de crises qui existent au Mali et leurs capacités réels  ont été pris par les participants. Ils ont réfléchi aussi sur le nombre et le profil des médiateurs à former pour chaque site ainsi que sur les mécanismes possibles de leur recrutement, et se sont penchés  sur le type de mécanisme d’alerte précoce et de mitigation des crises liées aux élections qui sied mieux au Mali. Cinquièmement, il y a eu  l’élaboration et validation des recommandations de l’atelier. Aux termes des travaux donc, plusieurs recommandations ont été formulées par les participants dont l’implication forte des hommes et femmes de médias dans la prévention des conflits, violations liés aux élections.

Cet atelier entrait dans le cadre de l’organisation de plusieurs ateliers par la division électorale de la Minusma regroupant toutes les catégories d’acteurs: société civile, médias, partis politiques, institutions impliquées dans l’organisation et la sécurisation des élections au Mali. L’objet principal de ces ateliers est de permettre, selon  Frantz Mesidor, de manière participative à tous les acteurs du processus électoral de dresser une catégorie descriptive et analytique de la situation au Mali et d’évaluer les capacités de la société et des acteurs nationaux dans la prévention et la gestion des conflits.

Hadama B. Fofana

Source: Le Républicain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *