Conférence internationale de dialogue politique : le point sur l’argent, la sécurité et la gouvernance démocratique en Afrique

L’hôtel Radisson Blu a servi de cadre hier 19 octobre 2017, pour la tenue de la Conférence internationale de dialogue politique. Cette importante journée a enregistré la présence de Pierre Buyoya, Moussa Mara, Moudjid Djenebou (directeur politique de Unowas), du représentant du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

hotel Radisson blu cloture porte

Le Conseil pour le développement  de la recherche en Sciences sociales en Afrique (Codesria) et le bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS) annoncent le lancement d’un projet collaboratif qui générera des connaissances pouvant contribuer à la formulation et la mise en œuvre de politiques sur les interactions entre argent, sécurité et gouvernance démocratique en Afrique de l’Ouest. Cette initiative  fait suite au récent projet  du Codesria concernant  les  « régimes de sécurité en Afrique ».

Cette nouvelle collaboration avec l’Unowas, qui s’appuie sur d’autres efforts  de recherche, de publication et de formation du Codesria sur la sécurité, traduit la préoccupation des deux organisations face à la sécurité des populations, des sociétés et des institutions en Afrique aujourd’hui. La sécurité, la gouvernance et l’argent sont en première lignes de l’agenda de nombreuses discussions axées sur le bien-être des Etats et sociétés africaines de nos jours, en raison du fait que  les trois phénomènes sont intimement liés. Les problèmes  de gouvernance alimentent l’insécurité qui, à son tour, compromet les efforts de promotion de la bonne gouvernance dans de nombreux pays. Les flux financiers illicites subvertissent la bonne gouvernance et alimentent l’insécurité dans la plupart  des pays.

Le projet  Codesria-Unowas sur l’argent, la sécurité et la gouvernance démocratique en Afrique  se focalisera sur une meilleure compréhension de la dimension et de l’interaction de ces phénomènes interconnectés et les défis qu’ils posent. Pour ce faire, une attention particulière  sera accordée aux nouvelles façons innovatrices de comprendre les interactions entre ces phénomènes. Le projet  s’intéresse aux nouvelles mesures utilisées par ceux qui cherchent à saper la gouvernance et la sécurité, ainsi que des moyens innovants pouvant freiner leurs efforts.

La forte mobilisation des forces de sécurité  dans de nombreux pays à travers le continent (ainsi que le déploiement discret des services de renseignement) révèle l’angoisse face à la persistance de nouvelles formes de violences et de criminalité en Afrique. Le privilège accordé aux forces armées en réponse à ces défis, a souvent conduit à un recul vers les anciennes conceptions de la guerre froide sur la sécurité fortement  focalisées sur la sécurité de l’Etat contre les menaces externes et internes.

Il faut souligner aujourd’hui que cette conférence internationale de dialogue politique sur le thème « Argent, sécurité et gouvernance démocratique en Afrique » permettra ainsi aux participants de mieux aborder la question afin de trouver des voies et moyens par rapport à la problématique.

Gaoussou Kanté

 

La rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *