Conférence débat sur la bonne gouvernance

L’AMICALE FSJE dans le cadre de ses activités a organisé avec ses partenaires, le samedi 14 décembre à l’hôtel Salam, une conférence débat sur l’ « AUDIT et la BONNE GOUVERNANCE ».

 

 

L’amicale de la FSJE à l’honneur

L’association des anciens étudiants de la première promotion de la Faculté des Sciences Juridiques et Economiques de l’université du Mali a été créée par la décision n°0241G-DB du 19avril 2012 en abrégé AMICALE FSJE. L’amicale a pour objet : l’épanouissement des membres, la promotion d’une éducation pour tous ; la promotion de l’emploi des jeunes ; la protection de la jeune enfance et des femmes vulnérables ; la promotion du développement socio économique , la protection de l’environnement. La conférence débat s’est tenu sous la présence du procureur Mohamed DICKO qui était le modérateur , du représentant et conseiller spécial du Premier Ministre, M. ZERBO, et de M. Fassery DOUMBIA  qui nous a gratifié d’un exposé fabuleux , puisqu’il était le conférencier. « Aujourd’hui plus que par le passé, la bonne gouvernance est devenue le leitmotiv des pays décidés à prendre en main leur développement. Les autorités ont toujours reconnu que la bonne gouvernance était indispensable à la croissance économique au progrès économique bref au développement humain durable », explique le conférencier. Depuis les assises sur les finances publiques en 2003, des progrès ont été accomplis avec notamment l’adoption et la mise en œuvre du plan d’action gouvernemental pour l’amélioration et la modernisation de la gestion du finances publique (PAGAMGFR) le renforcement du contrôle administratif. Cependant, l’unanimité est faite autour de la nécessité de continuer à améliorer de façon effective la gouvernance. Les attentes sont fortes des structures de contrôle des finances publiques ou de l’audit et du contrôle d’une manière générale.

 

 

Beaucoup d’interrogations restent posées qui pourraient expliquer un certain  scepticisme des maliens. Autant de questions et biens d’autres qui interpellent tous ceux qui s’intéressent à l’amélioration urgente de la gouvernance dans notre pays. Les débats et les réflexions ont été suscités à travers des points comme l’audit  et le contrôle au Mali ; ce qui permettra d’avoir un aperçu sur le concept de l’audit à la différence d’autres métiers de contrôle (inspection, contrôle de gestion…)les types d’audit qui peuvent être menés (cartographie des missions des auditeurs)et l’architecture des structures de contrôle des finances publiques au Mali. La gouvernance au Mali ; ce point nous permettra de rappeler l’état de la lutte contre la corruption, la question de la redevabilité dans les administrations publiques et privées et quelques éléments du gouvernement d’entreprise au Mali.

 

 

Les apports de l’audit dans l’amélioration de la gouvernance ;il s’agit d’avancer les principales raisons du recours aux missions d’audit , le rôle d’un auditeur dans la prévention et la détection des fraudes, la procédure d’alerte des commissaires aux comptes , l’apport de l’auditeur dans la crédibilisation des informations comptables et financières .Les défis et les perspectives ;des axes de solution seront proposés comme une meilleure professionnalisation des structures de contrôle , la spécialisation des structures de contrôle à travers une meilleure rationalisation des champs de contrôle avec un meilleur taux de couverture des exigences de résultats dans un contexte d’obligation de moyens des auditeurs , la création de eux cadres de concertation sur l’audit , la justice le contrôle qualité des structures d’audit publiques et privées (clin d’œil à la commission bancaire) ; l’applicabilité de la loi française dite loi sur la sécurité financière.  La bonne gouvernance exige un bon environnement de contrôle avec des autorités donnant le bon exemple .Cependant les chances de réussites seront accrues avec un état d’esprit de toutes et de tous tourné vers le respect de l’éthique et de l’intégrité .Les décrets sont nécessaires mais pas suffisant par pour booster la bonne gouvernance. Remarque un expert.

 

SOURCE: Mali Demain

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *