Communiqué de presse du PARENA sur la recrudescence des attaques terroristes au Mali : Après la route Diabaly-Nampala ( 1er août , deux militaires morts) Gourma-Rharous

(3 août, onze gardes nationaux tués) Sévaré (7-8 août, bilan lourd non encore déterminé ), c’est la brigade de gendarmerie de Baguinéda qui a essuyé, pendant 40 minutes, des tirs d’assaillants non identifiés dans la nuit du 7 au 8 août 2015.

Djiguiba keita politicien parti parena ppr oppositionL’insécurité atteint des proportions alarmantes dans tout le pays. Aucune région n’est épargnée. L’arrogance et l’audace des agresseurs ne semblent plus avoir de limites.

Nos vaillantes forces armées et de sécurité sont soumises à une énorme pression dans de nombreuses régions. Notre peuple est inquiet.

C’est le moment choisi par le gouvernement de la République, pour aller en vacances en Europe ou en Amérique du Sud dit-on….

Quand l’URD a critiqué cette décision peu mûrie, elle a été attaquée par le Porte-Parole du gouvernement.

Mais les faits sont là, têtus. Le pays est en insécurité. L’inquiétude monte. Le gouvernement est aux abonnés absents. Les gesticulations médiatiques depuis l’extérieur ne changeront rien à cette réalité.

Le président de la République  et le Gouvernement prennent-ils la juste mesure des risques de délitement du pays?

Le président de la République et le Gouvernement prennent-ils la juste mesure de l’état du pays?

Le PARENA invite le Chef de l’État à mettre fin de toute urgence aux villégiatures gouvernementales afin de rassembler et mobiliser la Nation tout entière contre les terroristes et le terrorisme.

Il l’exhorte à mettre fin et faire mettre fin aux dépenses de prestige, aux gabegies, au pillage des ressources et aux excès en tous genres afin de doter les forces armées et de sécurité de moyens nécessaires à l’accomplissement de leurs missions sacrées de défense du peuple et du pays.

Car il est évident que nos forces armées manquent de moyens indispensables pour s’acquitter de leurs missions.

Le PARENA rend un hommage appuyé aux forces armées et de sécurité du Mali qui consentent de lourds sacrifices pour notre liberté et notre quiétude.

Il adresse ses chaleureuses félicitations aux forces spéciales de la gendarmerie nationale et leurs camarades français pour avoir neutralisé les terroristes à Sévaré.

Il rend hommage aux membres des FAMAS tombés sur la route Diabali- Nampala,

à Rharous, à Sévaré et partout au Mali.

Il s’incline devant la mémoire des membres du personnel des Nations-Unies morts à Sévaré.

Il présente ses condoléances attristées aux familles éplorées,  aux compagnons d’armes, à l’État-major et au Gouvernement.

Le PARENA prie pour le repos de l’âme des militaires disparus.

Il réitère son appel à réserver à nos soldats morts au front, une sépulture descente dans des cimetières aménagés à cet effet où des honneurs militaires leur seront rendus et où les familles pourraient se recueillir quand le pays sera stable.

Les veuves, les orphelins et les ayant-droits méritent toute l’attention des pouvoirs publics et la  solidarité de la Nation.

Bamako, le 8 août 2015

P/Le Comité Directeur

Le Secrétaire Général

Djiguiba Keïta

Source : la Rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.