Communiqué conjoint à l’occasion de la visite de Son Excellence Monsieur Mohamed Moncef MARZOUKI, Président de la Republique tunisienne à Bamako

A l’invitation de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Mohamed Moncef MARZOUKI, Président de la République Tunisienne a effectué du 20 au 22 juin 2014 une visite officielle d’amitié et de travail au Mali.

 

moncef marzouki president tunisien visite assemblee nationale malienne

 

Cette visite du Président MARZOUKI au Mali, la première d’une tournée qu’il effectue en Afrique traduit sa volonté politique et sa détermination à imprimer une nouvelle dynamique à la coopération riche et multiforme qu’entretiennent la Tunisie et le Mali.

Son Excellence Monsieur Mohamed Moncef MARZOUKI, Président de la République Tunisienne était accompagné d’une forte délégation comprenant des membres du Gouvernement ainsi que des opérateurs économiques exerçant dans les secteurs de l’Infrastructure, de l’Administration, des Finances, de l’Agriculture, de l’Industrie, des Mines, de l’Energie, de la Santé, de l’Education et de la Culture.

Le Président MARZOUKI et sa délégation ont été chaleureusement accueillis à leur arrivée à Bamako par Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, le Premier Ministre et les membres du Gouvernement, les Chefs des Institutions de la République ainsi que les membres du Corps Diplomatique et Consulaire accrédités au Mali.

Cette visite a été l’occasion pour les deux Chefs d’Etat d’aborder toutes les questions ayant trait à la coopération bilatérale et d’examiner ensemble tous les sujets d’intérêts régional et international.

Le Président KEITA et le Président MARZOUKI se sont réjouis du caractère exemplaire des relations entre les deux pays qui se manifeste par la qualité exceptionnelle de notre coopération et la fréquence des visites de haut niveau entre les deux pays. Ils se sont également réjouis des efforts entrepris par les deux pays dans le cadre du renforcement et de la consolidation de la démocratie.

Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, Chef de l’Etat, a salué l’adoption de la nouvelle Constitution tunisienne qui consacre une véritable avancée démocratique en Tunisie.

Le Président Ibrahim Boubacar KEITA a exposé à Son Excellence Monsieur Mohamed Moncef MARZOUKI l’évolution de la situation socio-politique et sécuritaire marquée par les récents évènements tragiques survenus dans le Nord du Mali et l’a informé de la nomination d’un Haut Représentant pour conduire le dialogue inclusif inter-malien. A cet égard les deux Chefs d’Etat ont salué les efforts en cours pour jeter les bases d’une véritable négociation politique.

Son Excellence Monsieur Mohamed Moncef MARZOUKI, a fermement condamné les groupes armés hostiles à la paix, à la sécurité et à la stabilité du Mali. Il a assuré le Président Ibrahim Boubacar KEITA du soutien total et de l’appui du peuple et du Gouvernement tunisiens pour faire aboutir le processus en cours.

Le Président Mohamed Moncef MARZOUKI a réitéré la disponibilité de la République Tunisienne à apporter son soutien aux efforts du Mali de préserver l’intégrité territoriale, l’unité du pays et la laïcité de l’Etat et de lutter contre le terrorisme, l’intégrisme et le narcotrafic dans toutes leurs formes. Concernant précisément la lutte contre le terrorisme, les deux Chefs d’Etat ont exprimé leur convergence de vue contre ce fléau à travers une approche sous-régionale et régionale soutenue par des échanges de renseignements.

Les deux délégations ont ensuite procédé à un examen approfondi de la coopération dans les domaines prioritaires de la santé, de l’agriculture, de la géologie, des mines et des hydrocarbures, de la religion, de l’éducation, de la culture, du travail et de la fonction publique, de l’information et du commerce et ont mis l’accent sur la nécessité d’ouvrir des perspectives nouvelles dans ces domaines.

Au niveau du secteur privé, les deux Chefs d’Etat ont noté avec satisfaction que le contexte actuel au Mali et en Tunisie, offre diverses facilités et opportunités qui pourraient être exploitées par les Hommes d’affaires et ont vivement salué le Forum qui vient de se tenir à Bamako et qui permettra aux opérateurs économiques des deux pays de nouer des partenariats forts, de développer et de diversifier les échanges commerciaux, d’accroitre les investissements en vue de hisser nos relations au niveau de la coopération Sud-Sud souhaitée.

A cet effet, les deux Chefs d’Etat ont instruit le Conseil d’affaires tuniso-malien de tout mettre en œuvre pour instaurer un véritable climat de confiance entre les opérateurs économiques des deux pays, condition essentielle pour accroître les investissements.

Les deux Parties ont réaffirmé la nécessité de la tenue dans les meilleurs délais de la 10ème Session de la Grande Commission Mixte de Coopération Mali- Tunisie à Tunis en vue d’explorer d’autres axes de coopération et de faire le point d’exécution des instructions données par les deux Chefs d’Etat au terme de cette visite d’amitié et de travail.

Evoquant la situation en Afrique notamment dans la bande sahélo-saharienne, les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé leur volonté de résoudre les crises et d’appuyer le rôle des organisations sous-régionales, régionales et internationales à savoir l’UMA, la CEDEAO, la CEN-SAD, l’Union Africaine, l’Union Européenne, l’OCI et les Nations-Unies dans la mise en œuvre de toute stratégie visant la stabilité durable de la région sahélienne.

A cet effet, les deux Chefs d’Etat ont salué la mise en place des stratégies des Nations Unies pour le Sahel, qui visent à apporter une réponse régionale et globale aux menaces et défis auxquels fait face la région sahélo-saharienne. Ils ont insisté pour que les mécanismes de mise en œuvre de ces stratégies impliquent l’ensemble des pays concernés par les problématiques de la région sahélo-saharienne.

Au plan international, les deux Chefs d’Etat ont échangé des points de vue sur la situation socio-politique et sécuritaire dans la Oummah Islamique et ont souhaité un retour rapide de la paix et de la stabilité dans les pays éprouvés par des crises aux conséquences multiples pour leurs populations.

Les deux Chefs d’Etat ont également réaffirmé que la lutte contre l’extrémisme et le radicalisme religieux nécessite que des efforts soient faits en vue d’assurer le développement humain et préserver l’identité culturelle des peuples.

Concernant la situation en Libye, les deux Chefs d’Etat ont appelé de leur vœu le règlement rapide de la crise dans ce pays, conformément aux aspirations du peuple libyen, dans le respect de l’unité, de l’intégrité et de la souveraineté de ce pays frère.

S’agissant de la question palestinienne, les deux Chefs d’Etat ont salué la formation d’un Gouvernement d’union nationale et ont encouragé toutes les initiatives en cours en vue de sauvegarder la paix et la sécurité dans cette partie du monde.

Concernant la Syrie, les deux Chefs d’Etat ont appelé les acteurs impliqués à œuvrer pour une solution politique juste et durable dans le respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de la cohésion nationale.

Les deux parties se sont félicitées des résultats positifs obtenus au cours de cette visite qui témoigne de la ferme volonté des deux pays de raffermir davantage leur coopération multiforme.

Au terme de sa visite au Mali, Son Excellence Monsieur Mohamed Moncef MARZOUKI, Président de la République Tunisienne a exprimé sa profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, au Gouvernement et au Peuple maliens pour l’accueil fraternel qui lui a été réservé et pour les excellentes facilités qui ont été offertes à lui et à sa délégation au cours de leur séjour à Bamako.

Son Excellence Monsieur Mohamed Moncef MARZOUKI, Président de la République Tunisienne a invité Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat à effectuer une visite officielle en République Tunisienne. L’invitation a été acceptée et la date sera fixée d’un commun accord par voie diplomatique.

Fait à Bamako, le 21 juin 2014.

Présidence de la République du Mali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.