Communication présidentielle: rendez-vous manqué avec Koulouba?

Pour mieux communiquer sur les actions du Président de la République, la Direction de la communication et des relations publiques de la Présidence a initié une rencontre mensuelle avec la presse, dénommée «Rendez-vous avec Koulouba». Cette rencontre, combien importante, donne l’occasion au Directeur de la communication et des relations publiques, Racine Thiam, d’expliquer et de faire comprendre les actions du Président de la République. Elle permet également à la presse de mieux informer le peuple. Seulement voilà: ce rendez-vous n’a pas été respecté le mois dernier. Selon nos informations, il semble que cela soit dû aux cérémonies de présentation des vœux du Président de la République, programmées et reportées.

ibrahim-boubacar-keita-ibk-usine-societe-chantiere-cimenterie-diago-cimaf-racine-thiam-discours

Deux Maliens  refoulés d’Allemagne

Où est le porte-parole du Gouvernement?

La semaine dernière, deux de nos compatriotes ont été refoulés d’Allemagne avec un «Laissez passer » européen, sans que le Gouvernement ne pipe mot. Pourtant, il y a seulement quelques jours, il avait fait repartir deux Maliens en France, par l’avion avec lequel ils étaient arrivés à Bamako. A cette occasion, le porte-parole du Gouvernement avait pompeusement fait un communiqué pour exprimer la désapprobation des autorités maliennes face à cette situation. Il avait indiqué que le Mali avait fait savoir aux pays européens que notre pays n’accepterait plus que ses ressortissants soient reconduits avec un «laissez passer » européen. Me Tall, dans son communiqué, avait dit que si nos compatriotes devaient être admis sur le sol de notre pays, ce serait avec un laissez passer malien. Cette fois-ci, c’est le silence total. Ou a-t-il décidé de faire marche arrière dans ce dossier? En tout cas, le Gouvernement s’expliquer avant que l’opposition ne fasse une récupération politicienne de ce dossier. En effet, à leur arrivée à l’aéroport, deux Maliens ont été accueillis par le bouillant député URD Mamadou Hawa Gassama. C’est honteux de vouloir faire une récupération politique du malheur des autres.

 

Conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité

Quand le Gouvernement rassemble les bergers et les bandits armés

Conformément à l’Accord pour la paix et la réconciliation, le Gouvernement a mis en place un  Conseil national pour la réforme du secteur de la sécurité au Mali. Cet organe comprend 22 membres dont 10 pour la Plateforme et 10 pour la CMA, un représentant de la Commission de la défense nationale, de la sécurité et de la protection civile de Karim Kéita et un représentant du Haut conseil des collectivités. Dans la désignation des hommes devant composer ce conseil, le Gouvernement n’a imposé aucun critère de choix. Conséquence, ce sont des bergers et des bandits armés qui vont siéger pour réfléchir sur la réforme d’un secteur aussi vital pour le pays que celui de la sécurité. Des gens qui n’ont aucune expertise avérée dans ce domaine.

Rassemblée par la rédaction

Source : La Lettre du Peuple

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ORTM en direct