Communales 2016 : La DGE propose aux 26 Communes urbaines 3 systèmes d’information sur les lieux et bureaux de vote

Dans le cadre de la facilitation de l’accès aux lieux et aux bureaux de vote pour les élections communales du 20 novembre prochain, la Délégation Générale aux Elections, en collaboration avec l’USAID et les sociétés de téléphonie présentes au Mali, Sotelma – Malitel et Orange, a organisé ce samedi 12 novembre à son siège la structure, la cérémonie de lancement officiel de trois systèmes d’informations pour mieux édifier les électeurs.

vote election legislative mali urne

La cérémonie était placée sous la présidence d’Adama Sissouma, représentant le ministre de la Décentralisation, en présence du Délégué Général aux Elections, le Général Siaka Sangaré, de son adjoint, le Colonel Major N’Tio Bengaly, des représentants des partenaires, de l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Mali, SE Paul Folmsbee, du représentant de la MINUSMA, Kakou Assoukpé et de ceux de l’AGETIC, d’Orange et de Malitel, ainsi que des partis politiques.

La Délégation Générale aux Elections, soucieuse de l’ancrage de la démocratie dans notre pays, et avec l’appui de nos partenaires, a mis au point, à une semaine du scrutin, trois systèmes d’information des électeurs des 26 communes urbaines du Mali, dont seul un payant. Ce dispositif sera également renforcé par le déploiement de trois cents agents techniques dans toutes les communes urbaines du pays.

La problématique du fichier électoral constitue un enjeu important dans l’organisation des élections en Afrique, d’une manière générale, et au Mali en particulier.

Elle demeure l’un des critères les plus  déterminants de la crédibilité des élections.

Le Mali, à l’instar de la plupart des pays africains, après avoir connu moult contentieux électoraux à cause des faiblesses de ses anciens fichiers, a opté en 2013 pour un fichier électoral biométrique. Celui-ci aussi a montré des faiblesses, notamment l’absence d’indication du lieu et du bureau de vote sur la carte NINA.

C’est forte de tout cela que la Délégation Générale aux Elections, avec l’appui des partenaires, a mis au point, à une semaine du scrutin, trois systèmes d’information des électeurs des 26 Communes urbaines du Mali, dont seul un payant.

Il s’agit du système de recherche par Internet sur le site web de la DGE, créé et hébergé par l’AGETIC, qui permet d’accéder à toutes les informations personnelles et collectives, ainsi qu’aux statistiques des circonscriptions administratives, de la région jusqu’au village, en passant par le cercle et la commune.

L’application permet également de consulter le fichier par sms et de s’informer sur le système de déploiement des agents techniques sur les grands centres urbaines du Mali. La consultation par internet se fait à partir de l’adresse www.dgemali.gouv.ml.

On peut également envoyer le message «ELE, espace, numéro de la carte NINA, espace, nom de famille» au 36 777 pour le réseau Orange ou au 36 666 pour Malitel. Le coût de cette opération est de 10 FCFA.

Ces deux systèmes d’information des électeurs dans les centres urbains sont appuyés par le déploiement de 3 000 agents techniques, outillés d’ordinateurs portables, qui seront chargés de faire le travail sur le terrain.

Dans son discours d’ouverture, le Délégué Général aux Elections, le Général Siaka Sangaré, prenant l’exemple de ces outils, a dit toute sa confiance pour la bonne tenue des scrutins du 20 novembre. Quant aux partenaires, ils sont allés dans le même sens que le Délégué Général.

Rappelons que nous serons 7 349 350 électeurs appelés aux urnes pour ces élections, soit 3 645 967 femmes et 3 603 383 hommes, répartis entre 21 737 bureaux de vote.

Mohamed Naman Keita

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *