Commue rurale de Wassoulou Balle : Vincent De Paul, un bâtisseur à la tête de la mairie

Élu maire de la commune de Wassoulou Ballé sous les couleurs de l’alliance URD, FARE AN KA WILI, lors des  élections communales du  20 novembre 2016, Vincent De Paul Sidibé a véritablement comblé les attentes de la population. De son arrivée à la tête de la mairie à nos jours, de nombreuses réalisations ont été faites dans la ville de Yanfolila et dans les autres localités de la commune, notamment dans les domaines des infrastructures routières,  scolaires, sanitaires, l’adduction d’eau potable. Le projet de réalisation d’un marché moderne et d’une nouvelle gare à Yanfolila suit son plein.

Faire de la commune Wassoulou Ballé une référence au Mali en matière de  développement local, c’est la priorité du maire Vincent De Paul Sidibé et son équipe communale. Pour ce faire, le maire a décidé de mettre en œuvre intégralement son projet de société de campagne. Ce vaste programme concerne tous les secteurs, notamment l’agriculture, l’environnement, l’éducation, la santé, l’hydraulique, les infrastructures routières et de communication, la promotion féminine et des jeunes, l’urbanisation et l’exploitation minière, etc.

Sur le plan agricole, le maire ambitionne de maîtriser l’eau par la réalisation ou la réhabilitation de petits barrages de retenues d’eau qui doivent être programmées,  faire le plaidoyer pour la réalisation d’aménagement de plaines hydro-agricoles afin d’augmenter les espaces cultivables.

Pour le secteur de l’élevage, M. Sidibé compte apporter quelques solutions, notamment : intensifier l’aviculture moderne dans la commune de Wassoulou Ballé, élaborer le schéma pastoral de la commune, multiplier les points de vente des aliments bétail et faciliter l’accessibilité des soins pour le bétail, réaliser au moins deux mini-unités de conservation et de conditionnement de lait dans la commune de Wassoulou Ballé.

Concernant la pêche, il est prévu la mise en place d’une chaîne de froid pour la conservation et le transport des poissons, la formation de 500 pêcheurs aux techniques d’utilisation des matériels de pêche et à la connaissance des textes et législation en vigueur par rapport à la pêche et la réalisation de 34 étangs piscicoles soit étang piscicole par village.

Dans le programme, une place de choix a été accordée à l’environnement. Il s’agit donc de protéger et de renforcer les différentes forêts. Pour ce faire, les femmes et les jeunes seront les principaux acteurs du reboisement dans tous les villages. En plus, il sera question d’inciter et accompagner les associations de femmes et de jeunes à réaliser 2 ha par village (1 ha par les femmes et 1ha par les jeunes) soit 70 ha de reboisement dans la commune ; mettre en place des conventions de gestion des ressources naturelles dans les villages où ça n’existe pas et redynamiser là où ça existe.

Pour l’éducation, l’accent sera mis sur la consolidation des acquis et le renforcement des réalisations existantes. Il est également prévu la réalisation de 10 établissements préscolaires dans la commune, la clôture de tous les groupes scolaires de la commune. En plus, il sera institué un prix d’excellence dans tous les établissements de la commune, de même que renforcer les capacités des comités de gestion scolaire (CGS) de la commune.

Sur le plan de la santé, l’actuel maire et ses conseillers communaux envisagent de participer à la prise en charge de la référence évacuation pour les ressortissants de la commune, sensibiliser les populations pour leur adhésion aux mutuelles de santé, renforcer les capacités des CSCOM existants dans la commune.

Pour donner de l’eau potable à toute la population, il est prévu la poursuite de réalisations de forages dans tous les villages, la réalisation d’adduction d’eau dans les villages de plus de 1000 habitants, l’extension du réseau d’eau dans la ville de Yanfolila.

Concernant les infrastructures routières et de communication, les autorités communales souhaitent renforcer la construction des pistes rurales, des ponts et radiers, poursuivre et mettre l’accent sur la réalisation des canaux de drainage d’eau et la construction des rues dans la ville de Yanfolila, faire un plaidoyer pour la couverture de tous les villages de la commune en réseau de télécommunication, appuyer financièrement et contribuer au renforcement des capacités des canaux de communication notamment les radios de proximité avec lesquelles la commune compte travailler étroitement.

Dans le cadre de l’exploitation minière qui est une activité très répandue dans la commune,  le maire compte organiser le secteur afin d’éviter que ces lieux ne soient fréquentés au détriment des salles de classe.

Pour l’Art et la culture, la vision du maire est la préservation et la valorisation du patrimoine culturel de la commune et cela va passer par l’identification systématique de tout le patrimoine culturel de la commune et par le renforcement de capacités de tous les acteurs culturels de la commune.

Pour faire la promotion du sport une réalité dans la commune, M. Sidibé préconise le développement de ce domaine en passant par le scolaire. À cet effet, il préconise d’organiser annuellement une coupe de football entre les écoles fondamentales de la commune ; une coupe de football féminin entre les seconds cycles de la commune ; une coupe communale de football entre tous les villages et les quartiers de la commune ; d’appuyer les structures chargées du sport communal à la conception et à la réalisation des activités de développement du sport dans la commune.

Dans le cadre de la promotion de la femme, la commune est dans le besoin de créer des activités génératrices de revenus et d’activités créatrices d’emploi pour les femmes. À cet effet, il est prévu de : faire un plaidoyer auprès des partenaires afin de doter tous les villages de la commune d’au moins une plateforme multifonctionnelle ; de construire et équiper un centre multifonctionnel pour les femmes de la commune ; faire un plaidoyer afin d’organiser les femmes pour un débouché profitable de leurs produits agricoles ; réaliser des unités de transformation et de conservation des produits agricoles pour les femmes ; poursuivre le plaidoyer pour la diversification des activités génératrices de revenus dans la commune.

Quant à la jeunesse qui constitue le poumon de la communauté et à ce titre, la commune a le devoir d’accompagner les jeunes. Elle entend contribuer à la réalisation de périmètres maraîchers pour les jeunes dans tous les villages de la commune ; contribuer à la réalisation de centres culturels pour la jeunesse dans tous les villages de la commune.

La ville de Yanfolila est le chef-lieu de la commune de Wasssoulou Ballé, elle est donc la vitrine de tout le cercle. C’est pourquoi, le maire et son équipe comptent réaliser des caniveaux et viabiliser le maximum de quartiers d’extension de la ville ; réaliser un centre d’accueil communal dans la commune du Wassoulou Ballé ; prévoir le lotissement des villages de plus de 1000 habitants de la commune ; faire le plaidoyer pour avoir une police municipale et ou nationale au niveau de la commune ; inciter et encourager les opérateurs économiques à réaliser des infrastructures hôtelières.

Pour le maire de la commune de Wassoulou Ballé, le développement de la commune passe forcément par la population.  C’est pourquoi, il sera question de faire participer la population à toutes les actions de développement initiées et en la responsabilisant à la conduite et à la réussite de l’activité. Les activités de développement initiées et programmées par et avec les populations seront réalisées avec la participation active de la population sous la conduite de responsables que la population aura choisis.

Un bilan satisfaisant de l’équipe communale

De son arrivée en 2016 à nos jours, le bilan de l’équipe communale dirigée par Vincent De Paul Sidibé est satisfaisant, selon la majorité des habitants de la commune. Le maire est parvenu à conclure un accord avec une société chinoise pour réaliser une route de 12 km de Bounouko à Tiéloulena. Plusieurs dizaines de km de voirie ont été réalisés dans la ville de Yanfolila en latérite. L’équipe est actuellement en pourparlers avec des partenaires français pour la réalisation de forages et réhabiliter les anciens. Avec le projet Wildon, la mairie a construit plusieurs salles de classe dans la commune et des jardins d’enfants.

Au titre des perspectives, le maire Vincent De Paul Sidibé et son équipe communale prévoient la construction d’un marché moderne et d’une nouvelle gare. Ces deux projets, déjà lancés, se poursuivent. L’objectif est de désengorger le centre-ville dans le cadre de la modernisation de la ville et de mettre dans les meilleures conditions, les commerçants et les transporteurs. Le coût du marché est estimé à plus de 100 millions de FCFA dont 30% pour la mairie et le reste est pris en charge par l’ANICT. Une centaine de hangars et boutiques seront construits et mis à la disposition des commerçants.

Par contre, le maire se plaint de la faible mobilisation des ressources financières. Selon lui, en 2016, le taux de recouvrement était de 23% ; pour les années 2017 et 2018, la mairie n’a pu mobiliser que 11%. Selon son patron, la mairie est déterminée à sensibiliser les citoyens pour augmenter le taux de recouvrement dans la commune. Le maire a aussi demandé l’implication de l’Etat dans la mobilisation des ressources qui servent à financer les différents projets de développement de la commune.

De son arrivée à nos jours, le maire de la commune de Wassoulou Ballé a fait de la restitution annuelle, une priorité pour instaurer plus de confiance entre les autorités communales et les citoyens.

Y. Doumbia

 

Source: Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *