Collège de défense du G5 Sahel : Les stagiaires à l’écoute des directives du président Keïta

La 2è promotion du Collège de défense du G5 Sahel, qui a effectué un voyage d’études dans notre pays du 9 au 16 février, a été reçue vendredi dernier dans la salle des banquets à Koulouba par le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta.

 

Le thème : «la coopération militaire et de défense dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière : cas du Mali» était au centre de ce voyage d’études qui a regroupé 44 participants dont 31 officiers supérieurs stagiaires issus des cinq pays du G5 Sahel. La visite s’inscrit dans la thématique d’enseignement : «Vision prospective sur le monde, l’Afrique et le Sahel».

Les participants étaient venus écouter les conseils du chef suprême des Armées et prendre par la même occasion ses directives pour la réussite pleine et entière de leur mission. Intervenant à ce propos dans son discours d’orientation, Ibrahim Boubacar Keïta a rappelé que la création de ce Collège est une volonté commune des cinq chefs d’État visant à mutualiser les efforts contre le terrorisme.

L’objectif sur le plan militaire est que «nous puissions être en capacité de défendre nos pays, nos populations, nos valeurs, de défendre l’aller et venir, la liberté de nos populations», a insisté le président Keïta.

Pour y arriver, les militaires seront, a assuré le président de la République, outillés afin de combattre ces «gens qui n’ont pas appris l’art classique, orthodoxe de la guerre, qui savent la malice, qui savent poser des engins explosifs improvisés» sur leur chemin de ravitaillement, sur le chemin des patrouilles, et qui, subitement, sortent des forêts pour attaquer les convois. «Vous apprendrez les mystères et les secrets de cette guerre asymétrique au Collège, pour le bonheur de vos populations», a indiqué Ibrahim Boubacar Keïta, ajoutant : «Ce sera à votre honneur, à vous stagiaires, une fois formés, de revenir dans vos différentes armées, avec cet esprit de rigueur pour défendre ces valeurs que nous portons au plus haut niveau, au plus haut degré».

Introduit par le chef d’état-major général adjoint des Armées du Mali, le général Abdramane Baby, le directeur général du Collège de défense du G5 Sahel a témoigné que c’était la première fois qu’un chef d’État recevait les stagiaires de cet outil commun de formation des élites de nos armées. Pour le général mauritanien, Brahim Vall Cheibany, le Mali est le pays disposant «de l’expérience la plus riche qui se joue actuellement sur le terrain dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et du crime transfrontalière».

Cheick M. TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *