Code du travail : le texte modifié pour « garantir la stabilité des emplois »

Adoption ce jeudi du projet de loi portant modification du code du travail en République du Mali par le CNT. Selon le ministère du travail et de la fonction publique, ce projet vise à garantir la stabilité des emplois au Mali.

Le texte proposé par le ministre du travail et de la fonction publique a été voté à l’unanimité par les membres du CNT présents.

La modification concerne l’article L-35 du code du travail. Un additif a été apporté à cette disposition. Celui-ci permet désormais de prolonger la durée du chômage technique à six mois en cas de crise sanitaire grave comme celle de la Covid-19. Cet article dans sa version ancienne, disposait que la durée du chômage technique ne peut excéder trois mois. Au-delà de ces trois mois, la poursuite du contrat dépend de l’employeur.

Garantir la stabilité des emplois

Selon le ministre du travail et de la fonction publique, initiateur de ce projet de loi, son adoption permettra d’accompagner l’élan patriotique des partenaires sociaux. Il vise aussi à garantir la stabilité des emplois et offrir une opportunité aux employeurs de pouvoir conserver leurs employés. Le texte a été voté par les 107 membres du Conseil présents dans la salle.

Plusieurs autres projets de loi ont été adoptés par le CNT. Il s’agit entre autres du projet de loi portant statut des fonctionnaires de la police nationale, celui relatif au sang humain et ses dérivés ou encore le projet portant création de l’institut national de santé publique ont aussi été approuvés par les membres du CNT.

« Prolonger la durée du chômage technique, à elle seule ne sert à rien »

L’union nationale des travailleurs du Mali, UNTM, déplore le manque d’accompagnement des travailleurs durant cette période de chômage technique. Selon ces responsables, prolongée  la durée, à elle seule ne sert à rien.

Source: Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.